Vendredi 17 septembre 2021

Pour sa première ferme hydrolienne, EDF opte pour la technologie de l’Irlandais OpenHydro

Energie marine | Aucune réaction

par Stéphane Parpinelli | Cleantech Republic | 22.10.08

corps_openhydro_081022

En juillet dernier, EDF annonçait son intention de déployer un démonstrateur de ferme hydrolienne sur le site de Paimpol-Bréhat dans les Côtes d’Armor. Un projet pilote dont l’un des objectifs est bien de tester en conditions réelles le principe de production d’énergie à partir des courants de marée. Aujourd’hui, on connaît la technologie choisie par EDF pour ce démonstrateur : il s’agit de celle de l’Irlandais OpenHydro. Une entreprise créée en 2005 et qui a déjà levé plus de 50 millions d’euros.

Ce choix en a déconcerté plus d’un. On pensait que l’énergéticien français, dont il faut saluer son engagement dans ce domaine, se tournerait vers le Britannique Marine Current Turbines (MCT), de par la prise de participation d’EDF dans cette société développant l’hydrolienne SeaGen.

Or, d’après Jean-François Daviau, Président de Sabella SAS, « MCT est dans une impasse technologique. » Pour lui, les systèmes hydroliens comportant une partie émergée – c’est le cas de SeaGen – n’ont pas d’avenir, « ils présentent un danger, engendrent un conflit d’usage avec la pêche ou la plaisance notamment, et nécessiteraient de sanctuariser des zones. »

La technologie « Open-Centre Turbine » d’OpenHydro est totalement immergée. Pour justifier son choix (au moment où nous écrivons ces lignes, Bernard Mahiou d’EDF n’a pas encore répondu à nos questions), EDF insiste sur les avancées technologiques de l’Irlandais : « OpenHydro Group Ltd conçoit et fabrique des hydroliennes suivant le principe d’une turbine réversible à « centre-ouvert » avec une génératrice périphérique à aimants permanents. Cette turbine est fixée sur une embase gravitaire (tripode métallique), puis déposée sur le fond marin du site au moyen d’un catamaran de pose spécifiquement conçu par OpenHydro. Les hydroliennes demeurent ainsi totalement immergées et ne nécessitent pas de travaux sous marins de type forage ou même ancrage. Un telle hydrolienne comporte en outre l’avantage d’être facile à déplacer si nécessaire et de pouvoir être retirée du site de démonstration à la fois pour la maintenance et également en fin d’exploitation. »

Le rotor est donc porté dans un champ d’aimantation. Pour Jean-François Daviau, « la gestion d’un tel champ électromagnétique est très très complexe. »

Alors que la première turbine d’OpenHydro génère une énergie de 250 kW, EDF, pour son projet de ferme, parle de « 4 à 10 hydroliennes d’une capacité totale de 2 à 4 MW. »

Dans son communiqué, EDF indique que « la zone de Paimpol-Bréhat, qui bénéficie de courants dont les niveaux d’intensité sont parmi les plus élevés de France, pourrait accueillir à l’avenir d’autres essais de technologies pilotés par EDF. »

Ce qui laisse l’espoir d’un scénario futur qui verrait l’entrée de technologies nationales dans ce projet de démonstration.

IPANEMA pour fédérer les efforts français dans les énergies marines

Cela, d’autant qu’EDF (qui rappelons-le est aussi adhérent du Pacte PME) compte parmi les signataires d’IPANEMA (Initiative PArtenariale Nationale pour l’émergence des Energies Marines).

Cette convention, signée en clôture de Seatech Week (la semaine internationale des sciences et industries de la mer qui s’est tenue à Brest, du 13 au 17 octobre dernier), appellent l’ensemble des acteurs français à fédérer leurs efforts dans le domaine des énergies marines. Une fédération des efforts… et des financements…

La liste des signataires reflète l’ambition. Elle comprend le ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire, l’Ademe (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), les régions Basse-Normandie, Bretagne, Haute-Normandie, Pays de la Loire, PACA, Région Réunion, Région Rhône-Alpes, l’Ifremer (Institut Français de Recherche pour l’Exploitation de la Mer), et les industriels EDF et DCNS.

Les signataires de la convention IPANEMA se fixent quatre objectifs :

  • Promouvoir le développement d’une filière scientifique et industrielle dans le domaine des énergies marines, en définissant une stratégie commune et une feuille de route volontariste, et en facilitant l’appropriation des enjeux par l’ensemble des parties prenantes.
  • Mettre en place un réseau coordonné des acteurs français des énergies marines dans une logique de développement des travaux existants et de renforcement de la thématique “énergies marines” à tous les niveaux concernés (recherche, industrie, développement économique…).
  • Développer des sites d’essais en mer adaptés aux différentes technologies d’énergies marines, pré-requis à la démonstration de leur rentabilité économique.
  • Faciliter le développement de démonstrateurs en contribuant à la définition, au pilotage et à la mise en oeuvre de dispositifs de soutien adaptés.

La volonté de développer une filière française dans les énergies de la mer (qui ne représentent en France 1% des énergies renouvelables) est clairement énoncée.

S’agissant des énergies hydroliennes, IPANEMA devrait se traduire par l’établissement d’un seul cluster (câble) de connexion des démonstrateurs au réseau électrique du territoire. L’Ademe ayant clairement revendiqué le branchement sur ce cluster de technologies françaises. Aussi, les PME innovantes nationales spécialisées dans l’hydrolien finiront-elles peut-être par avoir grâce aux yeux du géant multinational EDF…

Pour en savoir plus

* Pour se faire une idée plus précise du potentiel des énergies marines, lisez cet article actualisé régulièrement sur le site Brest Ouvert.

Sur le même thème : , ,

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 476 :
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 91 : post_tag énergie marémotrice
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine

0,90,91,92,122 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>476 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,90,91,92,122) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=24838 nbr=4 terms de 24838 :
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 91 : post_tag énergie marémotrice
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 123 : category Tribune
  • 385 : post_tag éolien offshore
  • 878 : post_tag Energie
  • 924 : post_tag Alcimed

id=43244 nbr=3 terms de 43244 :
  • 79 : post_tag innovation
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 235 : post_tag start-up
  • 688 : post_tag Ademe
  • 944 : post_tag AMI
  • 1173 : post_tag Normandie
  • 1277 : post_tag hydroliennes

id=40928 nbr=3 terms de 40928 :
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 568 : post_tag gouvernement
  • 1070 : post_tag éolien flottant
  • 1255 : post_tag Delphine Batho
  • 1345 : post_tag Arnaud Montebourg

id=34812 nbr=3 terms de 34812 :
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 385 : post_tag éolien offshore
  • 543 : category Brève
  • 920 : post_tag Bretagne
  • 1193 : post_tag France Energie Marine

id=33767 nbr=3 terms de 33767 :
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 543 : category Brève
  • 791 : post_tag siemens

id=28357 nbr=3 terms de 28357 :
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 541 : category Home
  • 543 : category Brève
  • 634 : post_tag EDF Energies Nouvelles
  • 920 : post_tag Bretagne

id=25787 nbr=3 terms de 25787 :
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 542 : category Eco des blogs
  • 952 : post_tag Bordeaux

id=25289 nbr=3 terms de 25289 :
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 146 : post_tag hydroélectricité
  • 149 : post_tag mer
  • 542 : category Eco des blogs

id=24604 nbr=3 terms de 24604 :
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 920 : post_tag Bretagne

id=18259 nbr=3 terms de 18259 :
  • 90 : post_tag hydrolienne
  • 92 : post_tag énergies marines
  • 122 : category Energie marine
  • 542 : category Eco des blogs

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon