Lundi 14 octobre 2019

Moving’Tri, la déchèterie mobile pour les zones rurales

Déchets | 1 réaction

par Baptiste Roux Dit Riche | Cleantech Republic | 13.03.09

une_movingtri_090313

« Ce n’est pas vous qui allez à la déchèterie, c’est la déchèterie qui vient à vous ». Certes, la formule est peut être un peu simpliste, mais elle fait le bonheur de la PME Sepra Environnement basé à La Benisson Dieu (42). Sa déchèterie mobile Moving’Tri permet aux collectivités de faciliter le tri sélectif dans les communes rurales et de montagne. Une solution souple et économique pour le recyclage des déchets.

Une déchèterie qui se déplie comme un portefeuille

Même en cherchant bien, difficile de trouver un point commun entre un caniche parisien et  un frigidaire auvergnat hors d’usage. Sauf pour Aymar de Seroux, président-fondateur de Sepra Environnement qui après avoir lancé le Toutounet dans les années 90 pour lutter contre les déjections canines a imaginé le Moving’Tri, un concept de déchèterie itinérante. « C’est en côtoyant le secteur de la propreté que j’ai eu cette idée d’une déchèterie mobile après avoir réalisé que dans les zones rurales, une déchèterie fixe revenait très cher. Nous avons donc immédiatement déposé le brevet, puis racheté une fonderie pour assurer la fabrication, » nous explique ce parfait autodidacte de 52 ans. Après des débuts timides, son système finit par convaincre pour compter désormais 15 clients, cinq ans après sa naissance.

Proposée aux collectivités, cette solution modulable se présente, une fois dépliée, sous la forme d’un podium central sur lequel l’utilisateur monte en voiture ou à pieds. Juché sur la structure, il peut ainsi trier ses déchets dans l’une des six bennes mises à sa disposition, soit près de 60 mètres³ de stockage. « Lorsque vous arrivez dans une déchèterie fixe, vous avez entre quatre et six voitures en train de décharger. Les gens jettent un peu dans n’importe quel bac.

Avec Moving’Tri, il n’y a qu’une voiture à la fois, et en permanence un gardien auprès de l’utilisateur. Le tri est meilleur ». Les déchets récoltés et triés sont ensuite livrés dans une grande déchèterie ou à l’organisme collecteur partenaire du client.  Chaque collectivité attribue les bennes du module en fonction de sa filière de tri : ferailles, végétaux, encombrants ou plastiques. Moving’tri est vendu autour de 100.000 euros l’unité contre 300.000 pour une installation en dur, et nécessite un espace de 400 m². Le dépliage s’effectuant en moins d’une demi-heure.

corps_movingtri2_0903131
Moving’Tri prépare l’avenir

Implantation modèle avec ses 55 communes desservies, la déchèterie mobile de Montluçon passe quatre fois par an dans chaque village. Pour les administrés, le système permet ainsi de réduire considérablement le temps de parcours pour se séparer de ses vieilleries. Sepra Environnement estime en moyenne que 30 et 40 véhicules se déplacent lors de chaque passage d’un Moving’Tri, avec des pics jusqu’à 70 véhicules dans certaines collectivités. Une fidélité qui offre de sérieux arguments à Aymar de Seroux pour contrer les critiques sur l’impact écologique du Moving’Tri. « Bien sûr, le transport de Moving’Tri est polluant. Mais un camion qui fait 20 kilomètres c’est bien moins nocif que 200 voitures qui font 15 kilomètres. »

Moins cher et moins polluant. Deux atouts qui pourraient convaincre d’autres responsables publics de craquer pour cette solution originale de gestion des déchets. « Cette année marque le véritable essor de Moving’Tri, il y a un vrai changement dans les têtes des élus. Ils réfléchissent à la question des grosses déchèteries et constatent qu’une solution mobile peut être intéressante. En ce moment, nous reçevons près de deux coups de fil par jour de collectivités. » Sepra Environnement livrera ainsi prochainement trois déchèteries pour le Sitcom de l’Allier et dispose aussi de touches au Maghreb ou en Amérique du Sud. Plus original, sa cleantech a également fait récemment l’objet d’un test concluant sur une zone d’immeubles dans la cité des Tarterêts à Corbeilles-Essonnes. La déchèterie qui vient à vous où que vous soyez : pas une parole en l’air.

Vos réactions

Cleantuesday | 13.03.09 à 16.59

Peut etre un thème pour le Cleantuesday “Dechets recyclage” du 12 mai

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon