Vendredi 20 septembre 2019

Recyclage des déchets : les cleantech devront garantir la création de valeur

Déchets | Aucune réaction

par Emmanuel Riquelme | 27.03.09

corps_emmanuelriquelme_0903271

Emmanuel Riquelme, fondateur de Ewam.

Emmanuel Riquelme est le fondateur de Ewam.

Sa société intervient sur les secteurs de la chimie, la pharmacie, la métallurgie, l’agroalimentaire. Elle accompagne les industriels dans leurs programmes d’excellence opérationnelle en apportant son expertise notamment dans la conduite de projets de réduction de coût par l’optimisation de la gestion des déchets et effluents industriels (valorisation, réduction à la source, technologies de traitement…).

_____________________________________________________________________

Historiquement, le marché des traitements des déchets s’est développé sur la nécessité de les éliminer. Dans un contexte économique difficile, les cleantech devront en priorité apporter une réponse au besoin de création de valeur des industriels. Explications.

Le marché du traitement des déchets issus des activités industrielles et des collectivités est né dans les années 70, notamment par l’application de la loi du 15 Juillet 1975. A partir de cette date, on a pu assister à une amélioration globale des impacts sur l’environnement dans un contexte de développement industriel et économique.

Le marché du traitement des déchets et des effluents est donc à son origine un marché réglementaire : la réglementation définit les exigences en matière de protection de l’environnement ; collectivités et industriels doivent respecter la réglementation qui évolue ; les éco-entreprises investissent et proposent des services (élimination des déchets, traitement des eaux usées…).

Les industriels ont ainsi développé un sentiment de fatalité vis-à-vis de cette problématique : « c’est la réglementation, on est obligé de payer ». Un sentiment associé à une volonté de répondre aux attentes des citoyens (« on ne remet rien en cause, cela serait interprété comme un refus de protéger l’environnement  »)

Les éco-industries traditionnelles se sont attachées à répondre à la problématique de l’impact des activités humaines sur l’Environnement mais pas sur les solutions visant à répondre à l’origine du problème. Leur modèle économique est donc très représentatif de cette approche : plus les industriels produisent des déchets, plus les éco-entreprises gagnent de l’argent.

Les techniques de traitement ont peu évolué en vingt ans

La stratégie et les choix industriels des éco-entreprises majeures ont abouti à la construction  d’unités de traitement. Or, de telles unités appellent trois constats : elles s’avèrent surdimensionnées, capables d’éliminer des centaines de milliers de tonnes de déchets par an, mais incapables de prendre véritablement en compte les spécificités physico-chimiques des déchets (rendant très complexe leur traitement comme en incinération avec le traitement des fumées) ; elles sont en surcapacité avec la baisse du volume des déchets dans l’industrie depuis 2000, ce phénomène s’étant amplifié avec la crise économique actuelle ; enfin, le montant des investissements pour ces unités impose que la rentabilité soit assurée sur plusieurs dizaines d’année.

corps_dechets_090327Depuis près de 20 ans, les techniques de traitement opérationnelles ont finalement peu évolué, elles ont seulement étaient adaptées pour répondre elles-mêmes aux contraintes imposées par la réglementation, moyennant d’importants investissements.

On comprend la difficulté aujourd’hui pour les grands acteurs (Veolia, Suez Environnement, Séché/Saur) d’investir dans le développement, et surtout la mise en œuvre de nouvelles technologies de valorisation, de recyclage et de réduction à la source. Car cela se traduirait par une baisse significative des volumes traités sur leurs unités d’incinération et centres d’enfouissement techniques qui ont représentés d’importants investissements ces vingt dernières années. Et, par voie de conséquence, cela remettrait en cause leur modèle économique, et donc leur pérennité.

Comment, dans ce contexte, favoriser le passage d’un marché réglementaire contrôlé à 90% par trois grands groupes soucieux de préserver leur modèle économique à un marché d’entreprises cleantech apportant des solutions nouvelles et innovantes aux problèmes de la production des déchets et des effluents ?

Les problématiques environnementales orientées vers la création de valeur

Une partie de la réponse vient du contexte économique actuel, même si la tendance apparaît depuis quelques années. Face à une économie mondialisée, les industriels cherchent à assurer la compétitivité des outils de production implantés dans les pays à « hauts coûts » en menant de manière intensive des programmes d’excellence opérationnelle (politiques achats ambitieuses, fiabilisation et efficience des unités de production, simplification des organisations…).

Cette approche a très vite rencontrée le concept du développement durable. Les industriels se focalisent ainsi de manière croissante sur les gains de productivité que pourraient apporter une gestion des problématiques environnementales orientée vers la création de valeur. De nombreuses initiatives ont été prises dans les domaines de l’énergie, car elles étaient sources d’économies pour les clients.

Dans le secteur du traitement des déchets et des effluents, les entreprises cleantech vont devoir relever ce même challenge, à savoir développer des solutions techniques performantes, adaptées à la diversité des déchets et sources de compétitivité pour les clients.

Elles devront aussi penser à développer un modèle économique différent de celui des leaders. En effet, avec la raréfaction des ressources naturelles et des prix croissants pour l’accès aux matières premières et à l’énergie, industriels et collectivités vont commencer à se pencher plus sérieusement sur leurs déchets et mesurer le potentiel de création de valeur énorme que représente une gestion plus adaptée de ces résidus.

Et naturellement, les sociétés éco-innovantes, qui auront su développer les solutions pour accéder et exploiter ses nouveaux gisements, deviendront les futurs leaders… d’un avenir qui semble très proche.

Sur le même thème :

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 3850 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 123 : category Tribune

0,11,33,123 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>3850 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,11,33,123) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=41623 nbr=2 terms de 41623 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 249 : post_tag déchets industriels
  • 539 : category Vidéo
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 1374 : post_tag WebTV Tour Alsace

id=43177 nbr=2 terms de 43177 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 159 : post_tag recyclage
  • 613 : post_tag DEEE
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 1446 : post_tag métaux
  • 1447 : post_tag terres rare
  • 1448 : post_tag déchets électroniques

id=42407 nbr=2 terms de 42407 :
  • 11 : category Déchets
  • 123 : category Tribune
  • 159 : post_tag recyclage
  • 438 : post_tag Déchets
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 881 : post_tag Suisse
  • 1410 : post_tag Genève

id=42038 nbr=2 terms de 42038 :
  • 7 : category Biomasse
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 123 : category Tribune
  • 315 : post_tag bioplastiques
  • 438 : post_tag Déchets
  • 840 : category Chimie

id=39661 nbr=2 terms de 39661 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 120 : post_tag ville durable
  • 249 : post_tag déchets industriels
  • 539 : category Vidéo
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 1302 : post_tag WebTV Ville Durable

id=40110 nbr=2 terms de 40110 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 414 : post_tag cradle to cradle
  • 472 : post_tag éco-label
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 1317 : post_tag Puma

id=39244 nbr=2 terms de 39244 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 159 : post_tag recyclage
  • 438 : post_tag Déchets
  • 602 : post_tag Chine
  • 751 : post_tag Veolia
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 874 : post_tag ubifrance
  • 954 : post_tag GDF Suez
  • 1005 : post_tag Sita
  • 1298 : post_tag UbiFrance Chine

id=37649 nbr=2 terms de 37649 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 130 : post_tag biogaz
  • 131 : post_tag Bonnes pratiques
  • 261 : post_tag rse
  • 438 : post_tag Déchets
  • 535 : post_tag dépollution
  • 543 : category Brève
  • 995 : post_tag récompense
  • 1178 : post_tag fluvial
  • 1234 : post_tag trophée

id=37062 nbr=2 terms de 37062 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 434 : post_tag éco-design
  • 435 : post_tag éco-conception
  • 438 : post_tag Déchets
  • 543 : category Brève
  • 830 : post_tag recyclage de déchets

id=33527 nbr=2 terms de 33527 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 159 : post_tag recyclage
  • 438 : post_tag Déchets
  • 543 : category Brève
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 885 : post_tag nomination
  • 1084 : post_tag tri des déchets

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon