Dimanche 24 septembre 2017

«  Nous avions envie de proposer des solutions en faveur des économies d’énergie »

Efficacité énergétique | Aucune réaction

par Baptiste Roux Dit Riche | Cleantech Republic | 11.01.10

Vincent Bryant - INEO

Vincent Bryant - INEO

Intégrateur en génie électrique, systèmes d’information et de communication, INEO (filiale de GDF Suez) annonçait en décembre une série d’engagements en faveur de l’efficacité énergétique. La société promettait notamment de réduire l’impact carbone de ses activités de 100 000 tonnes équivalent CO2 par an. Retour sur cette initiative en compagnie de Vincent Bryant, directeur du programme efficacité énergétique chez INEO.

Cleantech Republic : Pour la filiale d’un grand groupe comme GDF-SUEZ, cet engagement en faveur de l’efficacité énergétique n’est-il pas un peu tardif ?

Vincent Bryant : Il y a deux ans, nous avions lancé un programme de déploiement de l’efficacité énergétique au sein d’INEO. Mais nous ne voulions pas communiquer en amont, sans avoir travaillé avec nos clients et avec les bureaux d’études. Depuis, nous avons mené plusieurs projets et formé près de 3000 personnes à cette thématique. Voilà pourquoi nous pouvons désormais nous engager.

Qu’est-ce que cela change pour vos clients ?

Le marché évolue mais il n’a pas encore fait sa mutation. Nous avions envie de proposer des solutions en faveur des économies d’énergie et de CO2. L’idée c’est donc de créer de nouvelles offres pour nos clients industriels et tertiaires. Comment faire, par exemple, pour que lors de l’installation d’un outil de détection incendie on puisse aussi faire des économies de chauffage ? Notre expertise peut aller d’un simple bilan carbone à une véritable stratégie énergétique.

Avec déjà quelques références ?

Je citerais tout d’abord une réflexion menée pour une usine de l’Oreal. A l’époque, le client nous a dit : votre approche m’intéresse et j’aimerais diviser les émissions de mon site par deux. En installant un système de récupération de chaleur, nous en sommes aujourd’hui à près de 20% d’économies. Le travail se poursuit en ce moment. Autre exemple, un site industriel dans l’Ain pour un client dont le métier est de colorer des billes de plastique. Le client entreposait ses matériaux dans des ateliers équipés d’un chauffage au sol. Nous avons remplacé cette technique par des panneaux radiants qui ne chauffent qu’une petite surface et qui sont placés à des endroits stratégiques.

Ce positionnement concerne également les collectivités ?

Oui, notamment dans le domaine de l’éclairage public où il y a beaucoup de partenariats public-privé (PPP). A Beaune (21), nous avons remporté le PPP en proposant de réduire la facture globale du client de 47%. Dans les faits, cela revenait à diviser par deux la consommation du parc puisqu’il fallait également réaliser la mise en valeur de certains bâtiments. Pour cela, nous avons travaillé sur trois axes : la réduction des besoins, la gestion des installations et le comportement des utilisateurs. On entend beaucoup parler de ce qui se voit mais il faut aussi innover dans l’intégration et l’organisationnel. Est-ce que ça vaut vraiment le coup d’éclairer à plein régime une rue déserte en pleine nuit ?

Vous ne privilégiez donc pas l’usage de LEDs ?

Pas pour tous les besoins car la technologie n’est pas encore tout à fait au point. Cela dit nous avons déjà équipé deux ou trois rues de Douarnenez (29) avec des LEDs. Il s’agit de voies où la circulation est limitée à 30km/h.

L'éco2calculateur - Inedo

L'éco2calculateur - INEO

Ces engagements en faveur de l’efficacité énergétique s’accompagnent aussi de la mise en place d’un éco-calculateur interne….

Oui ce fut un travail monstrueux d’ingénierie. Nous avons répertorié tous les équipements que l’on achète. Pour les plus commandés, nous avons ensuite récupérés toutes les données sur ces équipements, dans tous les matériaux et dans chacune des gammes. Sur la base de toutes ces informations, nous avons conclu à une moyenne de poids de chaque matière pour définir l’équivalent carbone des différents produits. Ces informations ont été intégrés à un logiciel qui permet désormais pour chaque projet de choisir la solution la plus vertueuse.

Quelle a été la reaction des fournisseurs ?

Certains ont davantage joué le jeu que d’autres. Nous avons essayé de monter de réels partenariats pour essayer d’obtenir le plus d’informations possibles. Notre objectif n’est pas de maximiser les ventes du fournisseur, ni le chiffre d’affaires des bureaux d’études mais de maximiser la satisfaction de nos clients. L’économie est en train d’intégrer l’énergie et le carbone dans ses coûts. Cette prise en compte va remodeler totalement notre façon de voir la croissance et le service.

Ultime nouveauté, votre positionnement sur le marché des énergies renouvelables. Ce secteur semble pourtant assez éloigné de votre coeur de métier. Opportunisme ?

Disons que notre positionnement historique c’est l’installation et la maintenance des équipements. Avec le photovoltaïque on s’ouvre sur la production, mais ça reste un métier d’intégrateur avec des onduleurs et des systèmes électriques. C’est vrai que les particuliers, c’est une population que l’on avait encore pas approché. L’important c’est d’adapter la stratégie d’entreprise pour qu’elle colle à ce nouveau volet.

Les 4 engagements d’INEO

  1. Etre une entreprise de professionnels de l’efficacité energétique
  2. Proposer des solutions d’efficacité énergétique à ses clients
  3. Réduire de 100 000 tonnes équivalent CO2 les émissions annuelles de gaz à effet de serre induites par ses prestations
  4. Promouvoir les énergies renouvelables

INEO en bref

  • Création : 2001
  • Effectif : 14500 collaborateurs
  • Chiffre d’affaires : 2,05 milliards d’euros
  • Activités : génie électrique, sytèmes d’information et de communication.
  • Domaines d’intervention : conception, réalisation, maintenance
  • Répartition clients : 60 % secteur privé, 40 % secteur public

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon