Jeudi 27 juillet 2017

Les énergies renouvelables en 50 métiers

Emploi | 23 réactions

par La rédaction | Cleantech Republic | 17.02.10

une_fichesmetiersenr_100216

Les 600 000 emplois verts identifiés par le rapport du Boston Consulting Group doivent devenir réalité. Valérie Létard, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Ecologie, « madame emplois verts du gouvernement », s’en fait un point d’honneur. Début février, le gouvernement a annoncé son intention de mobiliser 370 millions d’euros, en grande partie tirés du grand emprunt, pour doper les formations aux métiers verts.

Pour mieux connaître ces métiers, Cleantech Republic a voulu en établir une liste, en commençant par un secteur emblématique des cleantech, celui des énergies renouvelables. Notre liste (non exhaustive), qui recense un total de cinquante métiers, présente des fonctions des secteurs des biocarburants, du biogaz, de la biomasse (bois-énergie), de l’éolien, de la géothermie, de l’hydroélectricité et du solaire. Des métiers qui devraient donc faire l’objet d’une forte demande dans les prochaines années.

Dans son numéro d’« Ademe&Vous » paru le 1er décembre dernier, l’Ademe explique que, de 2006 à 2008, le nombre d’emplois liés aux ENR a progressé de 38% en deux ans passant de 52500 à 72600. Les prévisions pour 2009 s’établissent dans cette filière à 79300 emplois (+10% par rapport à 2008). Pour 2012, l’estimation est portée à 134000 emplois. Pour tirer parti de ce potentiel annoncé, il est vraiment temps de travailler à une meilleure lisibilité de l’offre de formations, et de flécher l’orientation au plus tôt dans les filières éducatives.


La liste des 50 métiers

Energies renouvelables

Biocarburant

Biogaz

Biomasse (bois-énergie)

Eolien

Géothermie

Hydroélectricité

Solaire

***


Agent de développement des énergies renouvelables

Périmètre de la fonction

En s’appuyant sur ses compétences techniques, l’agent de développement des énergies renouvelables doit gérer et suivre la consommation d’énergie de sa commune, identifier des axes d’amélioration pour de meilleures économies d’énergie, et programmer les travaux nécessaires à la réussite de sa mission (ex : pause de panneaux photovoltaïques sur le toit d’un gymnase municipal).

Formations

DUT ou BTS « génie thermique », « génie climatique » ; BTS « fluides », « énergies », « environnement », « génie sanitaire et thermique », « maintenance et gestion des systèmes fluidiques et énergétiques » ; DUT « génie civil », option génie climatique et équipements du bâtiment.

Employeurs

Les municipalités.

Rémunération

20 000 euros annuels.

Retour à la liste

***


Auditeur énergétique

Périmètre de la fonction

Il est missionné par un cabinet d’audit, des particuliers, ou des collectivités locales pour faire « l’état des lieux énergétique » d’un bâtiment, d’une maison ou d’un appartement. Il élabore un plan d’actions et propose des solutions pour réduire les consommations d’énergie. Il doit avoir des connaissances solides en architectures et en génie climatique.

Formations

DUT ou BTS « génie climatique », « génie thermique » ; master « génie climatique ».

Employeurs

Bureaux d’études, cabinets d’audit, collectivités.

Rémunération

De 25 000 à 40 000 euros annuels, selon la formation initiale et les années d’expérience.

Retour à la liste

***


Chef de projet « énergies renouvelables »

Périmètre de la fonction

Il crée et gère un parc de production d’électricité (éolienne, solaire, biomasse ou biogaz), que ce soit en rachetant des parcs existants ou en s’associant à un groupe d’investisseurs. Il pilote le développement des projets, fait le lien entre les différents acteurs, et suit l’avancement des phases du projet.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « agronomie », « géologie », « énergies renouvelables ».

Employeurs

Grandes sociétés de production d’électricité, indépendant.

Rémunération

Environ 35 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***


Conseiller en maîtrise de l’énergie

Périmètre de la fonction

Il sensibilise et conseille les collectivités locales, les entreprises ou les particuliers, sur la maîtrise de l’énergie, l’efficacité énergétique, la production d’énergies renouvelables. Il informe et argumente autant sur le plan technique qu’économique, en proposant des solutions innovantes. Sa mission s’arrête au conseil : il ne suivra pas les étapes (devis, travaux, installations) d’un éventuel projet.

Formations

DUT « génie thermique » ; Licence « maitrise de l’énergie et énergie renouvelables ».

Employeurs

Producteurs d’électricité, institutionnels, bureaux d’étude, associations, collectivités locales.

Rémunération

Environ 20 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***


Electrotechnicien en énergies renouvelables

Périmètre de la fonction

Il est le garant de la sécurité et de la bonne marche des coffrets et des armoires électriques entrant dans la composition d’un générateur d’un système d’énergie renouvelable. Il réalise des tests sous tension, et effectue des simulations. Il détecte les anomalies et répare les avaries.

Formations

Bac+2 en « génie électrique/électrotechnique »

Employeurs

Entreprises de BTP, collectivités, artisans, fabricants de composants électriques.

Rémunération

Entre 20 000 et 23 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Ingénieur commercial en énergies renouvelables

Périmètre de la fonction

Il analyse les besoins en profondeur de l’entreprise pour laquelle il travaille, en termes de consommation énergétique, en collaboration avec les équipes d’ingénierie et propose des solutions techniques et commerciales adaptées, il négocie les contrats, et demeure l’interface commerciale durant toute la durée du projet.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « génie climatique », « énergies renouvelables ».

Employeurs

Collectivité, moyennes et grandes entreprises.

Rémunération

40 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Ingénieur en génie climatique

Périmètre de la fonction

Climatisation à basse consommation, ventilation, chauffage, planchers chauffants, il est le spécialiste du confort climatique. Il peut créer des atmosphères stériles, climatiser ou assurer la ventilation de grands immeubles. De la conception à la maintenance en passant par l’installation, cet expert en énergies renouvelables gère le suivi de l’intégralité du dossier.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « génie climatique et énergétique » ; master en « gestion de l’énergie » ; master en « ingénierie fluidique et thermique ».

Employeurs

Bureaux d’études, entreprises de BTP, bureaux de contrôle, organisations professionnelles, ou indépendant.

Rémunération

26 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Ingénieur thermicien

Périmètre de la fonction

En collaboration avec un architecte ou un bureau d’études, il analyse les besoins en énergie d’un futur bâtiment. Avant la construction, il sélectionne les meilleures technologies, les propose au maître d’ouvrage, évalue un budget, consulte des entreprises, et assure le suivi des travaux.

Formations

Diplôme d’ingénieur « génie thermique ».

Employeurs

Entreprises de BTP, collectivités, bureau d’études.

Rémunération

De 40 000 à 45 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Technicien thermicien concepteur

Périmètre de la fonction

Il travaille à la conception d’installations calorifiques (chauffages, centrales thermiques, climatisation). En collaboration avec une équipe d’ingénieurs, il dessine des plans et des schémas en tenant compte du cahier des charges. Il réalise des prototypes qui iront directement dans les mains des équipes chargées de la réalisation et de l’installation.

Formations

De Bac+2 jusqu’à Bac+5 en « génie climatique », « génie thermique », génie des fluides », options « électronique » ou « techniques des fluides ».

Employeurs

Bureaux d’études, collectivités.

Rémunération

Entre 20 000 et 25 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Technicien en énergies renouvelables

Périmètre de la fonction

Le technicien prépare et organise le travail d’assemblage des installations d’énergies renouvelables. Il installe des circuits (hydrauliques, électriques…) en suivant scrupuleusement les dessins techniques. Il tient compte de la réglementation du bâtiment et des mesures de sécurité. Il prépare, met en service et vérifie l’installation selon les standards de qualité et de sûreté.

Formations

Licence pro en « production de chaleur et de froid ».

Employeurs

Artisan, entreprise de BTP.

Rémunération

De 18 000 à 24 000 euros annuels, selon l’expérience.

Retour à la liste

***

Technicien énergétique

Périmètre de la fonction

Il seconde un ingénieur d’études dans l’élaboration technique d’un projet énergétique. Il utilise pour cela des logiciels de calcul. Sur un chantier, il planifie l’intervention des différents corps de métiers participant directement aux travaux « énergétiques ». Il assure le suivi et le contrôle de ces travaux. Et au sein d’une entreprise, il suit les consommations, analyse les performances énergétiques des installations, propose des axes d’amélioration.

Formations

BTS ou DUT « génie climatique » ; Bac pro «  technicien énergétique ».

Employeurs

Bureaux d’études techniques, entreprises de BTP, collectivités locales.

Rémunération

Entre 20 000 et 22 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Agent de distillation et de fermentation

Périmètre de la fonction

Grâce à sa connaissance des machines spécialisées, et en suivant les directives de son responsable hiérarchique - le cadre technique de production -, il exécute différentes tâches liées à la distillation et à la fermentation en utilisant des procédés chimiques convertissant les sucres en alcool.

Formations

BEP « métiers des industries chimiques et des bio-industries » ; BEP « métiers des industries et des procédés » ; Bac pro « industries des procédés » ; BTSA « option analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques ».

Employeurs

Usine de production de biocarburants.

Rémunération

Entre 16 000 et 17 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Assistant manager en commerce et en économie dans le biocarburant

Périmètre de la fonction

L’assistant établit le lien entre les industries productrices de biocarburant et les instances politiques. Il représente et défend le point de vue des industries, il produit ainsi des rapports pour ensuite les exposer aux instances européennes. Son rôle est d’expliquer les conséquences positives et négatives des directives afin de les assouplir, voire de les annuler.

Formations

Diplôme d’ingénieur en agriculture et environnement (écoles : FESIA, ENITA, ESA, ENITAC…).

Employeurs

Syndicats des biocarburants.

Rémunération

De 17 000 à 30 000 euros annuels

Retour à la liste

***

Cadre technique de production de biocarburant

Périmètre de la fonction

Il organise et dirige les activités liées à la production du biocarburant. Au-delà de ses connaissances techniques en chimie et en distillation, il doit développer des aptitudes au management, puisqu’il encadre une équipe d’agents de fermentation et de distillation. Il peut parfois mener lui-même à bien les étapes du process de production.

Formations

Bac+4 en génie civil, électrotechnique, biochimie/biologie ; licence pro « production industrielle ».

Employeurs

Usine de production de biocarburant.

Rémunération

22 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Technicien de maintenance électrique en usine de biocarburant

Périmètre de la fonction

Il assure régulièrement l’entretien électrique de chacun des appareils de l’usine (transformateurs, automates programmables,…). Il vérifie la température et les vibrations des machines. Il diagnostique et répare les pannes électriques. Et il réalise un compte-rendu de toutes les opérations de maintenance, qu’elles soient préventives ou correctives. Il peut participer à la mise en service et aux tests des nouvelles installations.

Formations

Bac pro ou BTS « électrotechnique » ou « maintenance industrielle».

Employeurs

Usine de production de biocarburant.

Rémunération

Entre 18 000 et 20 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Mécanicien de maintenance en usine de biocarburant

Périmètre de la fonction

Il assure régulièrement l’entretien de tous des appareils mécaniques de l’usine, des appareils de réception des matières premières jusqu’aux appareils de chargement du biocarburant. Il diagnostique et répare les pannes d’origine mécanique qui surviennent, puis réalise un compte-rendu de toutes les opérations de maintenance qu’il réalise.

Formations

Du CAP « mécanicien » jusqu’au Bac+2 en « mécanique », complété d’une année de spécialisation en « chimie et procédés ».

Employeurs

Usine de production de biocarburant

Rémunération

Environ 17 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Opérateur console en production de biocarburant

Périmètre de la fonction

Il pilote et surveille un groupement d’appareils provoquant des réactions chimiques, à partir d’un tableau de commandes centralisées (écrans vidéo, moniteurs informatiques…). Il procède aux opérations d’arrêt et de démarrage de ces appareils, surveille et régule les paramètres de production (température, pression…), et détecte les altérations. Il  est également capable d’assurer la maintenance d’urgence du matériel.

Formations

Diplôme « d’opérateur en raffinage et pétrochimie » ; BEP « industrie des procédés chimiques » + Bac pro « industrie des procédés chimiques » ; BTS « chimiste, mécanique et automatismes industriels ».

Employeurs

Usine de production de biocarburant.

Rémunération

Environ 20 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Pilote d’installation énergétique

Périmètre de la fonction

Il surveille et régule, à partir d’une salle de commandes, l’ensemble de la production énergétique ; il doit intervenir selon les règles de sécurité et les normes environnementales. Il réalise, si nécessaire, des opérations de maintenance.

Formations

BTS, DUT en « Maintenance des Systèmes Mécaniques Automatisés » (MSMA), ou  en « Contrôle Industriel et Régulation Automatique » (CIRA).

Employeurs

Producteurs d’énergie, usine de production de biocarburant.

Rémunération

Environ 20 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Technicien chimiste biocarburant

Périmètre de la fonction

Le technicien chimiste effectue diverses tâches : pesée, centrifugation, dosage… Son rôle est d’assister les ingénieurs en recherche et développement biocarburant dans leurs travaux. Il suit avec rigueur un protocole mis au point par les chercheurs. Il est capable de détecter les dysfonctionnements éventuels qui interviennent au cours d’une expérience. Il est également responsable de la maintenance du laboratoire (entretien du matériel et des appareils). Et il contrôle la qualité des produits et des préparations, et consigne ses observations ainsi que les résultats obtenus.

Formations

BTS « chimie » ; DUT « chimie, science des matériaux, productique chimique » ; DUT « génie chimique, spécialité procédés ».

Employeurs

Usine de biocarburant, laboratoire de recherche en biocarburant.

Rémunération

Environ 20 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Exploitant agricole en biométhanisation

Périmètre  de la fonction

L’exploitant agricole en biométhanisation a pour objectif de transformer des effluents d’élevage (fumier ou purin) ou des matières végétales en biogaz, qui produira, à son tour, de l’énergie. Il doit la plupart du temps trouver d’autres matières premières agricoles auprès de quelques agriculteurs, et doit ensuite surveiller le bon déroulement du processus.

Formations

Bac pro « conduite et gestion d’une exploitation agricole » + une formation spécialisée en biométhanisation (formation courte : 2 ou 3 jours).

Employeurs

L’exploitant agricole en biométhanisation travaille sur sa propre exploitation.

Rémunération

Variable selon la taille de l’exploitation agricole, et la quantité de matière première transformée.

Retour à la liste

***

Ingénieur en méthanisation

Périmètre de la fonction

L’ingénieur en méthanisation a pour mission principale de mettre en place et de suivre un projet de biométhanisation. Il imagine et élabore le projet tout en sensibilisant le public à ce procédé (objectifs, avantages). Il réalise l’étude de faisabilité, fait appel aux divers intervenants, organise le chantier autant au niveau des délais que de la nature des travaux, et veille au bon déroulement de cette étape.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « agronomie », « génie énergétique », « génie et environnement ».

Employeurs

Chambres d’agricultures, administration, bureaux d’études.

Rémunération

Entre 30 000 et 40 000 euros annuels selon l’expérience.

Retour à la liste

***

Responsable de centre de stockage biogaz

Périmètre de la fonction

Il supervise l’activité de retraitement du site, gère les frais de fonctionnement, suit le chiffre d’affaires, participe à la préparation des budgets, assure la sécurité sur le site et la gestion des risques, anticipe les besoins futurs en termes de stockage, et prévoit l’aménagement du site afin d’éviter sa saturation. Il connaît les normes environnementales et les applique. Il gère également les relations avec les partenaires extérieurs (institutions, collectivités, associations de riverains…)

Formations

Diplôme d’ingénieur « génie chimique », « génie énergétique », « génie de l’environnement ».

Employeurs

Entreprises de valorisation des déchets par le biogaz.

Rémunération

Environ 40 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Technicien biométhanisation

Périmètre de la fonction

Il participe à l’installation, à la mise en service et à la maintenance des appareils de méthanisation agricole (montage, mise en service et entretien). Il assure également le suivi et l’optimisation des machines, tout en informant les exploitants sur les fonctionnalités des appareils.

Formations

BTS « maintenance industrielle », « électromécanique » ou « électrotechnique »

Employeurs

Sociétés productrices d’énergie à partir de la méthanisation, exploitants agricoles.

Rémunération

Environ 18 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Technicien de captage biogaz

Périmètre de la fonction

Il réalise des audits et effectue les réglages des réseaux de captage de biogaz, mais aussi leur entretien et leur maintenance technique. Il peut assurer également une formation auprès des exploitants, dédiée aux règles de sécurité et au fonctionnement des appareils.

Formations

BTS « mesures physiques », « génie chimique ».

Employeurs

Société de valorisation des déchets par le biogaz.

Rémunération

Entre 18 000 et 20 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Chef de projet biomasse

Périmètre de la fonction

Il a pour but de définir un plan de développement pour la filière biomasse, et de le mettre en œuvre. Il gère les projets liés au développement d’installations de production d’énergie à partir de biomasse et valide leur faisabilité technico-économique. Il coordonne l’ensemble des parties concernées (partenaires industriels, collectivités locales, institutions, experts techniques et environnementaux).

Formations

Diplôme d’ingénieur en « énergie et environnement », spécialisation « filière bois ».

Employeurs

Sociétés productrices d’électricité, collectivités, syndicats, associations.

Rémunération

Entre 23 000 et 30 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Eco-certificateur filière bois

Périmètre de la fonction

Il accompagne la démarche des professionnels de la forêt et du bois en favorisant la biodiversité, et en conformité avec les normes internationales. Il participe à la définition des procédures et à la mise en œuvre des évolutions des normes forêt- bois. Il peut également former les auditeurs aux rouages des chaînes de contrôle du bois.

Formations

Diplôme d’ingénieur de l’Ecole supérieure du bois.

Employeurs

Bureaux de contrôle.

Rémunération

Entre 25 000 et 30 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Installateur de chaudières à bois

Périmètre de la fonction

L’installateur de chaudières à bois a une mission technique et commerciale. Il informe sa clientèle via un magasin, des foires et sur des salons de l’énergie. Il réalise les devis et les contrats de vente de ses services. Et enfin, il procède à l’installation de la chaudière. Il assure aussi l’entretien régulier du système et gère les pannes éventuelles.

Formations

CAP « plombier chauffagiste » + formation  spécifique « chaudière à bois » (formation courte : 2 à 3 jours).

Employeurs

Il travaille la plupart du temps avec un statut d’indépendant.

Rémunération

Environ 17 000 euros annuels pour un débutant, s’il est salarié chez un artisan.

Retour à la liste

***

Responsable service bois - énergies renouvelables

Périmètre de la fonction

Il est chargé, au sein d’un département ou d’une commune, des suivis techniques, administratifs et financiers des constructions de chaufferies au bois, de l’organisation de leur exploitation et de leur maintenance, et de leur approvisionnement.

Formations

Diplôme d’ingénieur, spécialisation « énergies renouvelables ».

Employeurs

Collectivités territoriales, syndicats.

Rémunération

De 24 000 à 30 000 euros annuels, selon l’expérience.

Retour à la liste

***

Chef de chantier éolien

Périmètre de la fonction

Il est responsable du bon déroulement de la construction d’un parc éolien : de la mise en place du projet (appel d’offres, contacts avec les constructeurs, budget…), jusqu’à sa construction. Il établit un cahier des charges et veille à ce qu’il soit respecté par son équipe, autant en termes de délai que de sécurité. Il fait le lien entre les constructeurs du parc et le client.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « génie civil » ou « travaux publics ».

Employeurs

Exploitants de parcs éoliens.

Rémunération

Entre 22 000 et 25 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Chef de projet éolien

Périmètre de la fonction

Il réalise une série d’études de faisabilité avant l’implantation d’un parc éolien. Il analyse les contraintes environnementales et réglementaires et identifie les points impactants (bruits, effets d’ombre,…). Il communique sur le projet et tente de convaincre les élus et la population du bien-fondé du programme. Et enfin, sa mission finale : obtenir un permis de construire.

Formations

Diplôme d’ingénieur « génie de l’environnement », « génie énergétique », « génie de l’aménagement ».

Employeurs

Départements études, recherche et développement de grandes entreprises productrices d’électricité, bureaux d’études.

Rémunération

24 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Ingénieur projet spécialisé en construction de fondation d’éoliennes

Périmètre de la fonction

L’ingénieur projet effectue des calculs afin que la future éolienne tienne debout et résiste aux intempéries pendant plusieurs années, en fonction de l’orientation, du sol, du matériel utilisé pour la construction de l’éolienne. Il coordonne les étapes du projet de conception de parc éolien : fondations des éoliennes, mais aussi voies d’accès et travaux de drainage. Et enfin, il contrôle et valide les fondations.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « génie civil », « fondations », « mécanique des sols », ou  « conception de structures de bâtiments, routes, et terrassements ».

Employeurs

Entreprises de construction (notamment de fondations d’éoliennes).

Rémunération

Entre 25 000 et 30 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Electrotechnicien spécialiste des générateurs

Périmètre de la fonction

Il est le garant du bon fonctionnement des assemblages électriques qui entrent dans la composition d’un générateur d’énergie renouvelable. Sa mission : lecture de schéma électrique, réalisation de tests sous tension d’armoire électrique, simulation et validation de câblage de coffrets divers, et détection des anomalies, mise au point et validation des armoires électriques.

Formations

Bac+2 en « génie électrique » ou « électrotechnique ».

Employeurs

Fabricants de générateurs.

Rémunération

22 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Responsable d’exploitation de parc éolien

Périmètre de la fonction

Il assure le suivi des opérations de maintenance. Il participe au diagnostic des pannes d’activités et en identifie les causes. Il applique des mesures correctives, effectue des rapports d’activités réguliers, afin de garantir le meilleur rendement possible. Il gère la production d’électricité du parc éolien ainsi que sa vente auprès des communes ou des fournisseurs d’électricité.

Formations

Licence « énergie – électrotechnique – développement durable », master « électronique pour les énergies nouvelles », diplôme d’ingénieur, spécialisation « génie électrique ».

Employeurs

Il peut être lui-même propriétaire de l’exploitation, ou salarié par une entreprise productrice d’électricité.

Rémunération

24 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Ingénieur en construction d’éolienne

Périmètre de la fonction

L’ingénieur en construction d’éolienne étudie et dessine sur plans les différents segments d’une éolienne. Il conçoit la tour et ses segments (hauteur, circonférence, matériaux…), les pales de l’éolienne (matériaux, longueur, forme aérodynamique…). Il établit également des modèles 3D pour pouvoir soumettre et tester virtuellement les éoliennes. L’ingénieur doit être attentif à de nombreux paramètres lorsqu’il conçoit une éolienne : résistance des matériaux, poids de l’aérogénérateur, charge du vent et des intempéries que l’éolienne subira… Il doit réfléchir en termes de rendement tout en respectant l’environnement, mais aussi en termes esthétique et acoustique. Il travaille avec une équipe pluridisciplinaire (ingénieur, géologue, météorologue, technicien…). Il se déplace sur les chantiers éoliens pour étudier le lieu d’implantation et connaître les conditions (étude des sols, étude météorologique…) dans lesquelles l’éolienne va se construire.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « génie électrique », « génie civil ».

Employeurs

Fabricants de mâts ou de pales.

Rémunération

Entre 25 000 et 30 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Ingénieur système électrique pour éolienne offshore flottante

Périmètre de la fonction

Il doit mettre au point une éolienne flottante qui répond au besoin du marché national et international. Sous la responsabilité du directeur technique, il assure la phase de développement de l’éolienne offshore flottante : chaîne électrique de la nacelle, architecture générale, raccordement au réseau.  Il évalue les solutions techniques les plus adaptées, supervise les étapes de prototypage, et veille au respect du cahier des charges.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « génie électrique ».

Employeurs

Industriels français ou internationaux, spécialisés dans la fabrication d’éoliennes offshore, ou souhaitant le devenir.

Rémunération

Environ 40 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Météorologue du vent

Périmètre de la fonction

Il identifie les meilleurs sites pour la production d’énergie éolienne. Afin de réaliser des observations et des mesures, il installe les instruments et les appareillages permettant de collecter les données. Ensuite, il analyse les informations recueillies, les interprète et les consigne dans un rapport écrit.

Formations

Concours de « technicien de la météorologie » + 2 ans de formation à l’Ecole nationale de la météorologie.

Employeurs

Stations météorologiques, CNRS.

Rémunération

18 000 euros annuels pour un débutant (hors primes et indemnités).

Retour à la liste

***

Technicien opération de maintenance de parc éolien

Périmètre de la fonction

Le technicien de maintenance d’éoliennes réalise le relevé des compteurs électriques, planifie la maintenance préventive, et effectue les réparations nécessaires. Il veille à l’entretien des éoliennes (graissage, peinture, resserrage des boulons, tests électriques). Il doit être capable de travailler en hauteur (60 à 70 mètres).

Formations

BTS « maintenance industrielle » ; BTS « électrotechnique » ; formation de « maintenance en systèmes de parc éolien » (au lycée Bazin à Charleville-Mézières) ; formation complémentaire post-BTS de « technicien de maintenance de parc éolien » (au lycée Dhuoda de Nîmes).

Employeurs

Constructeurs d’éoliennes, sociétés de maintenance de parcs éoliens, sociétés d’exploitation de parcs éoliens.

Rémunération

Entre 20 000 et 25 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Chef de produit « pompes à chaleur »

Périmètre de la fonction

Il développe une gamme de « pompes à chaleur » chez un fabricant, de la conception à la réalisation, en ayant réalisé au préalable une étude de marché. Il assure aussi la conception et la réalisation d’études d’impacts environnementaux et économiques des installations.

Formations

Diplôme d’ingénieur « génie climatique ».

Employeurs

Fabricants de pompes à chaleur.

Rémunération

De 40 000 à 50 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Ingénieur géothermicien

Périmètre de la fonction

L’ingénieur géothermicien identifie des zones qui « stockent » de l’énergie et explore les sous-sols pour estimer la quantité d’énergie exploitable. Il évalue les possibilités de rendement énergétique, pour réaliser la construction d’installations d’exploitation, selon la profondeur de la nappe phréatique et sa température.

Formations

Diplôme d’ingénieur « géologie » ; master « énergie électrique et développement durable » ; master « énergie fluides et environnement » ; master européen des « énergies durables ».

Employeurs

Bureau d’études, laboratoire, entreprise du BTP, ou en indépendant.

Rémunération

Environ 30 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Installateur thermique et climatique

Périmètre de la fonction

L’installateur thermique et climatique gère la chaleur issue des sous-sols afin qu’elle soit utilisée sous forme de chauffage ou de climatisation au sein d’habitations individuelles. Il dessine les plans (emplacement des appareils, tuyauteries…), pose les équipements, vérifie les installations et explique leur fonctionnement au client.

Formations

CAP « installateur thermique » + Bac pro « technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques, spécialisation nouvelles énergies ».

Employeurs

PME d’installation de chauffage thermique, collectivité, ou indépendant.

Rémunération

Environ 17 000 euros annuels, s’il est salarié.

Retour à la liste

***

Équipementier en hydraulique

Périmètre de la fonction

Il intervient au niveau de la réalisation d’une installation hydroélectrique, en fournissant un élément de l’installation (par exemple, une roue d’un moulin à eau). Il rencontre le client, se rend sur le site pour évaluer la faisabilité technique. Il participe à la fabrication de l’élément commandé par son client, et à la mise en place des installations mécaniques et électriques.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « électromécanique ».

Employeurs

Fabricants de pièces spécifiques faisant partie des installations hydroélectriques, indépendant.

Rémunération

Environ 30 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Ingénieur hydroélectrique

Périmètre de la fonction

Il intervient sur des projets d’aménagement hydroélectriques. Il procède à des analyses techniques de faisabilité et à des appels d’offre. Il suit, par la suite, les travaux, le respect du cahier des charges, la réalisation des étapes du projet jusqu’à sa finalisation.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « électrotechnique », « réseaux électriques », « ouvrages hydrauliques ».

Employeurs

Société de production d’hydroélectricité.

Rémunération

Entre 40 000 et 50 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Ingénieur hydromécanicien

Périmètre de la fonction

Il assure le bon fonctionnement d’une station d’hydroélectricité, en effectuant des audits techniques, en solutionnant les pannes et en gérant une équipe de maintenance. Il doit développer des compétences d’analyses pointues afin de prévenir d’éventuels incidents, et pour assurer la productivité du site.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « électromécanique ».

Employeurs

Entreprises des métiers de l’hydroélectricité.

Rémunération

25 500 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Responsable hydroélectrique

Périmètre de la fonction

Il assure la conduite des installations lorsque celle-ci n’est pas automatisée ou en cas de circonstances exceptionnelles (en période de crue par exemple), il effectue des visites de contrôle sur le matériel, surveille les ouvrages de génie civil, prend en charge  la maintenance courante des installations, garantit la sécurité des personnes et des biens en tenant compte des contraintes liées à l’environnement.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « génie électrique », « génie électrotechnique », « génie civil ».

Employeurs

Sociétés de production d’hydroélectricité.

Rémunération

Entre 30 000 et 40 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Technicien de maintenance en hydroélectricité

Périmètre de la fonction

Il assure la maintenance de l’ensemble des aménagements hydroélectriques, mène des actions préventives et curatives, analyse les dysfonctionnements, afin d’optimiser le rendement de l’exploitation, et signale toutes ses interventions dans un rapport écrit.

Formations

BTS « maintenance industrielle » ; DUT « mécanique productique ».

Employeurs

Sociétés de production d’hydroélectricité.

Rémunération

Entre 20 000 et 23 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Conseiller technique de système solaire thermique

Périmètre de la fonction

Il répond aux questions que les installateurs de système solaire thermique se posent. Il est disponible par téléphone, par mail et sur le terrain. Il connaît les installations et est capable d’en expliquer les étapes et de les réaliser. Il assure également la formation des futurs installateurs tant au niveau théorique que pratique.

Formations

Licence pro « conseiller technique en énergie électrique et renouvelable » ; licence « énergies renouvelables » ; BTS ou DUT « génie thermique ».

Employeurs

Syndicats professionnels, centres de formation, fabricants.

Rémunération

Entre 18 000 et 20 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Électricien de maintenance des systèmes solaires photovoltaïques

Périmètre de la fonction

Il est chargé de la maintenance des systèmes solaires photovoltaïques, il intervient sur des installations déjà posées. Il vérifie les systèmes de câblage et le fonctionnement des onduleurs. Il sait détecter les pannes et réparer ou remplacer les éléments défectueux.

Formations

CAP ou BEP « électricité » ou « électrotechnique » + une formation spécifique au photovoltaïque (centres de formation : les compagnons du solaire, AFPA, CNAM, Clipsol…)

Employeurs

Artisans, entreprises de poses de panneaux photovoltaïques.

Rémunération

Environ 20 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Ingénieur en énergie solaire

Périmètre de la fonction

L’ingénieur en énergie solaire détermine pour chaque client quelle est la meilleure formule énergétique (thermique ou photovoltaïque). Il rédige un devis, commande et réceptionne les matériaux, gère le planning des différents intervenants, coordonne les étapes, et suit le chantier.

Formations

Diplôme d’ingénieur en « génie thermique », « génie énergétique ».

Employeurs

Bureaux d’études, collectivités, ou indépendant.

Rémunération

25 000 euros annuels pour un débutant.

Retour à la liste

***

Monteur d’installations solaires

Périmètre de la fonction

Il installe des systèmes de chauffage, des panneaux, des générateurs, des systèmes de climatisation ou de ventilation dans tous types de bâtiments et sur tous types de toitures. Il peut également assurer la maintenance et la réparation de ces installations.

Formations

CAP ou BEP « électricien » ou « installation thermique » + formation de « monteur en systèmes solaires » (centres de formation : les compagnons du solaire, AFCIE, Paradigm…).

Employeurs

Artisans, PME spécialisées dans l’installation de panneaux solaires.

Rémunération

Environ 24 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Nettoyeur d’installations solaires photovoltaïques

Périmètre de la fonction

Il réalise le nettoyage des panneaux solaires annuellement ou à une fréquence plus importante si l’environnement l’exige (par exemple en milieu urbain, à cause de la présence accrue de pigeons). Bien que la vitre qui protège les cellules photovoltaïque s’auto-nettoie, un bon nettoyage de cette surface permet d’optimiser le rendement de captage de l’énergie solaire.

Formations

Aucune formation particulière exigée, il faut néanmoins que l’agent d’entretien soit capable de travailler en hauteur.

Employeurs

Entreprises de nettoyage, ou indépendant.

Rémunération

Environ 15 000 euros annuels.

Retour à la liste

***

Précision

Pour établir cette liste, nous nous sommes appuyés sur plusieurs sources d’information :

Sur le même thème :

Vos réactions

Cleantuesday | 17.02.10 à 22.48

Fantastique travail - felicitations a l’equipe de Cleantech Republic

Au passage quelqu’un aurait il encore une copie du rapport du BCG, il a disparu du site du ministere

MYRIAM CALMELS | 11.05.10 à 16.26

D’autres certifications existent pour les métiers des énergies renouvelables notamment celles du ministère chargé de l’emploi. Celles-ci permettent un accès aux emplois dans les énergies renouvelables, notamment pour un public d’adultes.
Par exemple, les Titres Professionnels suivants:
- Electromécanicien de Maintenance Industrielle (niveau V)
-Technicien de Maintenance Industrielle (niveau IV)
-Technicien Supérieur de Maintenance Industrielle (Niveau III)

Ils permettent d’accéder aux métiers de:
- Technicien de maintenance électrique en usine de biocarburant
- Mécanicien de maintenance en usine de biocarburant
- Technicien opération de maintenance de parc éolien
- Technicien de maintenance en hydroélectricité

Le ministère chargé de l’emploi propose également d’autres certifications permettant d’accéder aux emplois des ENR dans les domaines de: chimie, génie climatique, mécanique, batiment. Ces certifications sont accessibles par VAE ou formations. Pour toutes informations: http://www.cncp.gouv.fr

Myriam CALMELS - Afpa - Ingénieur Conseil secteur Industrie

Wipikit emploi | 24.08.10 à 09.13

Bonjour,

Merci pour cette manne d’informations. Je me permets de rajouter Wipikit Emploi dans les portails emplois.

Cordialement

hernan ossa | 27.08.10 à 20.19

Soy arquitecto de Chile y me gustaria que sus productos promocianarlos en Chile

renault | 4.03.11 à 17.16

Vous avez omis un métier : l’écolobbyiste !

`Hinzoumbe Abdoulaye | 10.09.11 à 13.07

Je suis ingenieur des Travaux en Electromecanique de Nationalité Tchadienne et je m’aimerai continuer mes études en Master 1 et 2 dans le domaine de l’Eenergie renouvellable, pouvez vous m’envoyer les informations possibles?

enox | 12.06.12 à 11.52

Net ou Brut ?

MA | 21.01.13 à 17.09

Bonjour,
y aurait-il une correspondance code ROME de ces métiers ?
En vous remerciant

bechraoui | 25.02.14 à 15.40

bonjour j’ aurai voulu savoir si il y aurai des postes de cordistes a pourvoir, dans le milieu éolien? Cordialement

Scoliege | 4.05.14 à 13.05

Bonjour j’aimerai savoir où je peux avoir des contacts sur les métiers des énergies renouvelables pour les questionner car en effet je dois faire un dossier avec des interviews pour mon DUT.

Tiantaga | 30.05.14 à 01.45

j’aime ce site.

CTA | 2.08.14 à 09.00

Bonjour,
Frigoriste de métier je m’ intéresse naturellement a tous ce qui touche aux énergies renouvelables et votre article est vraiment utile car ces métiers sont parfois bien méconnu.

Adama Doumbia | 20.10.14 à 03.31

Bonjour je suis vraiment très intéressé par ce secteur . je m’aimerai suivre une formation à distance si possible .
Merci

GANTEL Gérard | 25.10.14 à 22.44

je suis artisan en électricité et en agencement . J aimerais faire une formation
puisque je suis vraiment intéressé par ce secteur et travailler au canada

site | 1.12.14 à 17.12

Merci à toi pour le partage, je dit simplement bravo

abdelkefi ahmed | 4.02.15 à 02.03

technicien supérieur en energitique

Habitat écologique | 6.08.15 à 14.00

Excellente liste, très utile. Il y a aujourd’hui de plus en plus de métiers qui se crééent dans le secteur de l’énergie renouvelable et de l’économie d’énergie. Avec la conférence sur le climat prévu à la fin de l’année en France, il y a fort à parier que le secteur écologique a de beaux jours devant lui.

FADEYI Patrice | 14.10.15 à 18.07

Très intéressant ce site.

Marie Corentine | 7.12.15 à 16.54

Bonjour,
Je suis émerveillée de vous découvrir ainsi que vos formations.Vous êtes tout ce que nous recherchons.
En fait nous sommes de jeunes Camerounais qui s’activent à mettre sur pieds un centre de formation d’excellence en énergies renouvelables.
En effet au Cameroun la demande en énergies(eau et électricité) et très forte seulement 30% de la population y a droit les reste demeure sans satisfaction. Par ailleurs, notre pays possède d’énormes potentialités en ressources tant naturelles qu’intellectuelles très peu ou mal utilisées. Ainsi après une études minutieuse, nous avons décidés de mettre sur pieds un centre de formation d’excellence en énergies renouvelables qui au grand bonheur de tous, réduirait le taux de chômage au Cameroun car:
-La jeunesse Camerounaise se heurte à un réel problème de manque de qualifications et de compétences professionnelles.
-Au Cameroun nous n’avons pas encore de centre compétent pour dispenser de formations telles que les autres et à différents niveaux d’études.
-Au sortir de ces formations, nous verrons deux gros problèmes résolus à savoir le chômage, et le manque d’énergie dans les ménages. Nous trouvons en vous et vos formations le partenaire idéal pour une action dynamique scellée par un partenariat gagnant-gagnant car jusqu’en ce jour un centre digne de ce nom n’existe pas encore ici.Nous sommes prêts a vous représenter ici au Cameroun au cas ou l’idée du partenariat de vous conviendrait pas, seulement nous sommes convaincu de la réussite d’une telle action au Cameroun, nous pourrions même étendre nos actions au-delà des frontières Camerounaise.
Nous éperons que notre demande retienne votre attention et suscite en vous le désire de nous aider à conduire le Cameroun à son émergence de 2035 avec les énergies renouvelables, nous voulons êtres les premiers dans ce secteurs au Cameroun.
Nous éperons vous lire très prochainement.
Cordialement Marie Corentine

gaby londe | 6.01.16 à 00.58

Bonjour et merci d’être notre guide. Je voudrais devenir un fabricant des panneaux solaires. Pouvez-vous m’indiquer la formation à suivre et me proposer un cadre spécialisé pour donner une telle formation ? Merci.

YOUSSEF MOHAMED | 6.03.16 à 21.03

nous sommes une association ayant des projets en Egypte et en Tunisie de production de biocarburant issu de la plantation je jatropha curcas. Nous sommes appeles à former sur place des jeunes aux métiers d’énergies renouvelables. Nous vous appelons à être notre partenaire et coopérer et collaborer avec nous

reyne | 24.04.16 à 16.33

bonjour a votre site

en faite j’ai une nouvelle idées concernant une nouvelle énergie renouvelable dont personne n’a pense a se jour .
sa marcherai 7 jours sur 7 jours et 24h sur 24h et 365 jours par ans peut être des jours de maintenance a voir bien sur .
avec toutes les nouvelles technologies actuelle je suis sur que sa serai réalisable .
malheureusement je n’est que l’idées car pas de financement pour réaliser se projet .

merci a qui s’adresser

membou | 19.08.16 à 18.22

M

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 13856 :
  • 16 : category Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts

0,16,67 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>13856 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,16,67) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=42007 nbr=2 terms de 42007 :
  • 16 : category Emploi
  • 66 : post_tag Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts

id=7850 nbr=2 terms de 7850 :
  • 16 : category Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts

id=30587 nbr=2 terms de 30587 :
  • 16 : category Emploi
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 66 : post_tag Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts
  • 543 : category Brève

id=17762 nbr=2 terms de 17762 :
  • 16 : category Emploi
  • 66 : post_tag Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts
  • 539 : category Vidéo
  • 864 : post_tag Table-ronde
  • 866 : post_tag WebTV Tour Paris

id=15870 nbr=2 terms de 15870 :
  • 16 : category Emploi
  • 66 : post_tag Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts
  • 543 : category Brève
  • 560 : post_tag métiers

id=14277 nbr=2 terms de 14277 :
  • 16 : category Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts

id=13461 nbr=2 terms de 13461 :
  • 16 : category Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts

id=10699 nbr=2 terms de 10699 :
  • 16 : category Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts

id=508 nbr=2 terms de 508 :
  • 16 : category Emploi
  • 66 : post_tag Emploi
  • 67 : post_tag emplois verts
  • 68 : post_tag pnue

id=40018 nbr=1 terms de 40018 :
  • 16 : category Emploi
  • 39 : post_tag cleantech
  • 46 : post_tag efficacité énergétique
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 66 : post_tag Emploi
  • 123 : category Tribune
  • 294 : post_tag développement durable
  • 1208 : post_tag croissance verte
  • 1312 : post_tag 2012

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon