Mardi 30 septembre 2014

Recyclage : un automate pour consigner les produits électroniques

Déchets | Aucune réaction

par Elsa Sidawy | Cleantech Republic | 25.03.10

une_ecoatm_100325

Le principe de la consigne est encore utilisé dans certains pays comme l’Allemagne. Il favorise la collecte des déchets, avant leur recyclage. C’est le cas pour les récipients en verre. Plus original, aux Etats-Unis, le modèle des objets consignés s’est ouvert aux produits électroniques, et en particulier aux téléphones mobiles. Au point que la jeune société américaine ecoATM a eu l’idée de développer un automate de gestion des consignes des portables.

ecoATM est partie d’un constat simple mais alarmant : aux Etats-Unis, seuls 10% des mobiles sont recyclés chaque année. Les autres finissent dans les placards ou les décharges publiques. Cela donne un aperçu assez concret du gaspillage des ressources et du marché encore frileux du recyclage des objets électroniques. Pourtant, les portables contiennent des matières premières ayant une valeur non négligeable, dont des matières rares, telles que l’or, le cuivre ou le coltan.

Née en 2008, la start-up américaine a alors conçu une machine – éponyme - de consigne pour les téléphones mobiles : les consommateurs récoltent de l’argent lorsqu’ils rapportent leur portable à l’automate. Celui-ci ressemble à un distributeur de billets. L’ecoATM récupère non seulement les téléphones mobiles, mais aussi leurs chargeurs et batteries. A terme, il devrait recevoir un plus grand nombre de biens électroniques, des lecteurs MP3 aux ordinateurs.

Le procédé est simple : le consommateur souhaitant se débarrasser de son téléphone, quel que soit son état, le passe devant le scanner de la machine, qui l’analyse et affiche sa marque et son modèle sur l’écran. L’utilisateur confirme les informations et indique sur l’écran tactile des indications complémentaires, telles que l’état du téléphone. L’automate utilise une caméra pour vérifier que l’écran n’est pas brisé, qu’aucune rayure n’a endommagé la coque… Après ce court examen, la machine rend son verdict.

Du liquide ou un bon d’achat

Si le téléphone est en assez bon état, le consommateur reçoit le montant de sa valeur en liquide ou en bon d’achat. Le téléphone sera réinitialisé, remis en état le cas échéant, et revendu. « Nous travaillons avec 50 revendeurs à travers le monde, qui redonnent une seconde vie aux téléphones en les vendant sur leur marché local. La plupart sont à l’étranger, mais il en existe aussi aux Etats-Unis, » précise Anita Giani, chargée de communication chez ecoATM, qui ne voudrait pas que l’on accuse son entreprise d’alimenter les pays en voie de développement en déchets électroniques.

corps_ecoatm_1003251Si le téléphone ne peut resservir, le consommateur peut le récupérer ou choisir de l’envoyer au recyclage. La moitié des téléphones ainsi repris sera démontée et leurs différentes pièces récupérées serviront à fabriquer de nouveaux produits ou seront recyclées. « L’usine Umicore de Bruxelles, en Belgique, est par exemple l’une des usines avec lesquelles nous travaillons. Elle récupère les biens électroniques et leurs composants pour les réutiliser dans de nouveaux produits », indique Anita Giani.

Pour les plus écolos, ce système de consigne constitue un grand pas. Pour ceux qui sont peu sensibles à l’argument écologique, un gadget de plus ? Pas vraiment puisque l’utilisateur qui se débarrasse de son appareil récupère une somme qui peut être substantielle. « Cela dépend de la valeur du téléphone, mais elle peut dépasser les 100 dollars par pièce déposée. Des tests effectués sur des machines installées dans différents magasins ont montré qu’en moyenne les consommateurs récupéraient plutôt entre 11$ et 20$ », précise Anita Giani.

Pour ajouter une pincée d’éthique, la start-up de San Diego propose d’adapter certaines machines afin de permettre aux utilisateurs de faire directement don de leur gain à une association caritative. Selon les machines également, l’utilisateur récupère directement de l’argent ou un bon d’achat dans le magasin où est située la consigne.

Un marché uniquement centré sur les Etats-Unis

La délivrance d’un bon d’achat constitue une véritable valeur ajoutée pour le magasin où campe l’ecoATM, mais une plaie pour l’environnement. En effet, ce modèle encouragerait plutôt à dépenser plus, contribuant ainsi à favoriser la consommation et donc le gaspillage. « Notre principal but est de récupérer les téléphones qui ne seront plus utilisés et de les revendre », explique Anita Giani, justifiant ainsi l’absence de politique de sensibilisation d’ecoATM à la lutte contre le gaspillage.

Seulement, cet outil pourrait favoriser le vol de portables. Pour lutter contre la fraude, l’ecoATM dispose, lorsque la procédure est légale dans l’Etat concerné, d’un système d’identification par empreintes digitales. Si le mobile a été déclaré volé, la personne l’ayant déposé dans l’ecoATM pourra être reconnue.

La difficulté pour l’entreprise est d’adapter les appareils en fonction des lois sur la gestion des déchets électroniques de chaque état. « Nous aidons les commerçants à être en conformité avec les lois qui s’appliquent dans leur état », note Anita Giani.

L’entreprise, qui emploie pour l’instant 20 personnes, envisage d’installer d’autres kiosques équivalents à travers les Etats-Unis, chez les commerçants spécialisés et dans les grandes surfaces. « Pour l’instant, 11 machines sont en usage dans le Midwest, à San Diego, Boston, Dallas et Seattle. Nos objectifs se montent à 150 machines installées à la fin 2010 et 700 de plus pour 2011 », prévoit Anita Giani. Pour l’instant, la start-up concentre son offre sur son territoire, mais a déjà fait des envieux : « De nombreux pays se sont montrés intéressés, mais nous nous focalisons cette année sur le marché américain », affirme sa porte-parole.

Si l’entreprise ne peut pas compter sur les subsides fédéraux ou locaux pour se développer, elle a déjà séduit une société de capital-risque. Muette sur ses bénéfices, ecoATM pourrait bientôt rouler, si ce n’est sur l’or, tout du moins sur le cuivre ou le coltan.

Sur le même thème :

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 14810 :
  • 11 : category Déchets
  • 613 : post_tag DEEE

0,11,613 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>14810 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,11,613) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=42723 nbr=2 terms de 42723 :
  • 11 : category Déchets
  • 159 : post_tag recyclage
  • 249 : post_tag déchets industriels
  • 539 : category Vidéo
  • 613 : post_tag DEEE
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 1239 : post_tag déchet
  • 1388 : post_tag Prix Cleantech Republic 2013

id=43177 nbr=2 terms de 43177 :
  • 11 : category Déchets
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 159 : post_tag recyclage
  • 613 : post_tag DEEE
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 1446 : post_tag métaux
  • 1447 : post_tag terres rare
  • 1448 : post_tag déchets électroniques

id=37898 nbr=2 terms de 37898 :
  • 11 : category Déchets
  • 159 : post_tag recyclage
  • 543 : category Brève
  • 613 : post_tag DEEE
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 1084 : post_tag tri des déchets

id=14457 nbr=2 terms de 14457 :
  • 11 : category Déchets
  • 159 : post_tag recyclage
  • 613 : post_tag DEEE
  • 830 : post_tag recyclage de déchets

id=13381 nbr=2 terms de 13381 :
  • 11 : category Déchets
  • 543 : category Brève
  • 613 : post_tag DEEE

id=8136 nbr=2 terms de 8136 :
  • 11 : category Déchets
  • 543 : category Brève
  • 613 : post_tag DEEE
  • 614 : post_tag collecte

id=7215 nbr=2 terms de 7215 :
  • 11 : category Déchets
  • 613 : post_tag DEEE
  • 614 : post_tag collecte

id=43486 nbr=1 terms de 43486 :
  • 11 : category Déchets
  • 131 : post_tag Bonnes pratiques
  • 438 : post_tag Déchets
  • 1461 : post_tag gestion des déchets

id=43213 nbr=1 terms de 43213 :
  • 11 : category Déchets
  • 235 : post_tag start-up
  • 324 : post_tag Eau
  • 438 : post_tag Déchets
  • 543 : category Brève
  • 1450 : post_tag toxique

id=42407 nbr=1 terms de 42407 :
  • 11 : category Déchets
  • 123 : category Tribune
  • 159 : post_tag recyclage
  • 438 : post_tag Déchets
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 881 : post_tag Suisse
  • 1410 : post_tag Genève

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

La TV des éco-innovateurs

27.03.14 | Le Syndicat des Eaux d’Île-de-France déploie la télérelève pour ses 540 000 compteurs

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Exposition Wave
10 septembre au 5 octobre 2014 - Paris

Salon Pollutec
2 au 5 décembre 2014 - Lyon