Samedi 14 décembre 2019

La poussée des immeubles bois est attendue pour 2011

Bâtiment | 4 réactions

par Olivier Barrellier | Cleantech Republic | 17.12.10

UNE_marché-construction-bois_101205

Alors que des architectes norvégiens envisagent sérieusement d’ériger une tour en bois de 17 étages, les Français se contentent de construire chaque année quelques milliers de logis boisés pour bobos bien lotis, aussitôt mitraillés par des hordes de photographes de magazines déco branchés, histoire d’entretenir le phénomène. Et bien c’est terminé ! Dès 2011, nous verrons pousser des écoles en bois, des crèches en bois, des HLM en bois, des magasins en bois, des administrations en bois… Tout du moins, c’est que nous prédisent en chœur les acteurs de ce nouveau marché prometteur.

Projet de la Tour "Barents House" , Kirkenes, Norvège

Projet de la Tour "Barents House" à Kirkenes en Norvège

Le bois libéré de ses chaînes

Il faut dire que les freins étaient nombreux. Entre les PLU (Plans Locaux d’Urbanisme) interdisant le bois, les incertitudes sur sa tenue au feu, ses faibles performances acoustiques, sa filière désorganisée et ses prix élevés, difficile de convaincre le prospect. Heureusement, tout s’est arrangé récemment, ou presque. D’abord, les pouvoirs publics ont fait leur job : l’arrêté du 24 mai 2010 intègre le bois dans la réglementation incendie et lui facilite l’accès aux ERP (Etablissements Recevant du Public) et l’Article 12 de la loi « Grenelle 2 » du 12 juillet 2010 dispose que « le permis de construire ou d’aménager [...] ne peut s’opposer à l’utilisation de matériaux renouvelables [...] permettant d’éviter l’émission de gaz à effet de serre… » En clair : interdit d’interdire le bois, sauf aux abords d’un monument historique. La mauvaise isolation phonique, déterminante lorsque l’on vise le marché de l’habitat collectif, serait résolue. « Nos derniers tests au LABE du CSTB ont atteint les exigences des labels » se félicite Jacques Sotty, Président fondateur de Bois et Futur.

La filière amont du bois ? Certes, elle tarde un peu à s’organiser. « Il est très difficile de trouver du bois de construction français correctement séché, déplore Jacques Sotty. Nous sommes donc contraints de nous approvisionner chez nos voisins européens ». Mais l’appel à un « plan bois » par Nicolas Sarkozy à Urmatt en 2009, dont l’objectif est de décupler l’utilisation du bois dans la construction, semble se concrétiser : « Le plan bois prend forme. Des budgets ont été débloqués et les acteurs de la filière travaillent de concert » rapporte Loïc de Saint Quentin, Secrétaire général de l’Afcobois (syndicat de la construction bois). Il va sans dire qu’il faut sans doute un peu de patience dans ce domaine… Reste le problème du prix, car le bois est à l’évidence plus onéreux que le béton. « Il ne faut pas confondre le prix du matériau et le coût total d’acquisition de l’ouvrage » rappelle Jacques Sotty. Or il faut bien admettre que les immeubles bois sont très vite construits. D’ailleurs, les pros du secteur disent plutôt « pose » ou « montage ». « Nous passons plus de temps en étude, mais une fois le bâtiment fabriqué en atelier, sa mise en œuvre est deux à trois fois plus rapide que l’équivalent béton, et avec une équipe réduite de surcroît, explique Jacques Sotty. Au final, le coût total d’acquisition est donc tout à fait concurrentiel au regard des autres techniques ».

Le secteur public montre l’exemple

CORPS-marche-construction-bois-101205

HLM Bois à Paris, Monmartre (Photo AFP/Archives/Fred Dufour)

Ces temps de chantier record plaisent beaucoup aux politiques. « En 2009, une poignée d’appels d’offres ont été émis par les collectivités et les parapublics, relève Eric Guez, PDG de Système Bois Massif. En 2010, nous en comptons quatre à cinq fois plus, et pour des projets plus importants ». La demande concerne essentiellement des bâtiments publics (écoles, crèches, bureaux, administration accueillant du public…) de 1500 à 5000 m2 et des ensembles HLM de 20 à 30 logements. « Les bailleurs sociaux tirent le marché, car ils veulent éviter la précarité énergétique de leurs locataires, et les impayés qui en découlent, » analyse Jacques Sotty. « C’est également un signe politique important pour un maire de construire en bois. Cela démontre un certain dynamisme » ajoute-t-il.

Des métiers de haute technicité

Ne devient pas constructeur d’immeubles en bois qui veut. Le métier demande même une sacrée gamme de compétences. « L’intégration de ces compétences est la clé de la réussite car les performances thermiques ne supportent pas l’à-peu-près », indique Eric Guez. « Ce qui fait la différence, c’est la valeur ajoutée. Nous réalisons nous même le maximum d’opérations : étude, fabrication, et enfin mise en œuvre, » ajoute Jacques Sotty. Quant à ce qu’ils sont contraints de sous-traiter, les entrepreneurs sont très exigeants. « Nous travaillons par exemple avec la société Profil, qui nous fournit des pieuvres hydrauliques et électriques préparées au centimètre près. Ainsi, aucune découpe n’est nécessaire sur le chantier » dévoile Jacques Sotty. Eric Guez ajoute : « La coordination des corps de métier est un enjeu primordial. Dans la filière humide classique, les lots sont distincts et chacun fait un peu son boulot dans son coin. C’est impensable dans la construction bois, car les macro-lots sont interdépendants. Chacun doit non seulement connaître son métier parfaitement, mais également celui des autres ». Ces besoins en compétences techniques sont en fait l’enjeu principal du secteur. « La formation ? C’est le nerf de la guerre ! » lâche Jacques Sotty. Et comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, il va bientôt créer son propre centre de formation.

2000 constructeurs de maisons individuelles en bois

Sur le papier, tout va bien. « La part de marché de la maison bois dans le résidentiel neuf est passée de 3% en 2000 à 6,5% en 2009, soit 10 000 logements » compte André Caron, fondateur du cabinet de marketing éponyme, spécialiste des marchés de la maison individuelle. « Il y a encore une marge de progression car 20% des acheteurs accepteraient une maison bois » ajoute-t-il. La progression reste toutefois honorable, car, d’une part, ces habitations sont encore trop chères pour les primo-accédants, obérant de facto une part non négligeable du marché, et, d’autre part, les clients potentiels (CSP+, ou déjà propriétaires) ont eu du mal à vendre leur logement précédent durant la crise immobilière. « Mais, le marché va se démocratiser, car les constructeurs nationaux de maisons individuelles commencent à proposer des maisons bois bon marché dans leurs catalogues » estime André Caron.

Sur le terrain, tout se complique. « Nous avons identifié plus de 2000 constructeurs de maisons individuelles en bois sur tout le territoire, révèle Loïc de Saint Quentin, Secrétaire général de l’Afcobois, Et comme il n’y a pas de barrières à l’entrée, beaucoup sont des opportunistes sans réelle formation ». Faillites, arnaques et malfaçons… des maux bien connus dans la construction traditionnelle, n’épargnent pas les logis écolos. « Nous avons cherché pendant deux ans un constructeur de maison bois sérieux dans notre région, raconte Julien, un père de famille de 35 ans. Les pubs annoncent 800€ par mètre carré, mais au final on arrive plutôt à 3000 € ! ». La vigilance reste donc de mise en attendant la généralisation des labels de qualité, à l’instar d’Eco-artisan (Capeb) ou de la Charte de qualité des membres de l’Afcobois.

Sur le même thème : ,

Vos réactions

Tintin01 | 18.12.10 à 19.35

Certes, le bois est un matériau écologique.
Mais… la déforestation ?

Berryer | 23.12.10 à 16.52

C’est plus fin que cela, si nous prenions tous les épicéas transformé en Pellets pour ce chauffer et qu’on considérerai que l’habitation n’est qu’une étape de la transformation du CO² capturé dans ces épicéas on pourrait imaginer qu’en dehors de la diminution drastique de consommation (donc de pellets ou pétrole si on attend 3Millions d’années), on pourra se servir à nouveau lors de la démolition de ses habitations (dans +300 ans) pour en faire des pellets pour ce chauffer.

DiagMan | 23.12.10 à 18.09

Tout est affaire d’équilibre en effet, et c’est bien à l’échelle de l’ensemble de la filière bois qu’il faut raisonner, à partir des quantités, qualités, (délai d’)exploitabilité de la ressource sur pied. Si l’on considère la situation française, l’Inventaire Forestier National indique que la quantité de bois sur pied est en forte augmentation globale depuis plus d’un siècle (+ 20% en 30 ans : http://www.ifn.fr/spip/?rubrique11).
La relance progressive des usages traditionnels du bois (chauffage, construction…) pose donc essentiellement 2 questions qui ne peuvent se traiter, comme toujours avec la forêt, que sur la durée :
1/ les qualités et essences de bois disponibles correspondent-elles, en l’état, aux besoins émergents ?
2/ les capacités (techniques, volumes, efficience) de 1ère et 2ème transformation (sciage, assemblage, fabrication… mais aussi particulier le séchage mentionné dans l’article) sont-elles capables d’évoluer pour fournir à notre échelle nationale et à des tarifs concurrentiels les produits transformés réclamés par les nouveaux débouchés ?
A votre disposition pour ouvrir l’échange et prolonger la réflexion : innovation(at)diagman.com

eric | 4.04.13 à 18.55

Bonjour
il me semble qu il reste encore beaucoup de bois tombé a la tempete de 99 pourquoi ne pas l’utiliser pour la fabrication de pellets ! je pose peut etre une question bete !!

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 21135 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 388 : post_tag construction en bois

0,8,76,388 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>21135 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,8,76,388) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=41984 nbr=3 terms de 41984 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 87 : post_tag bâtiment durable
  • 388 : post_tag construction en bois
  • 577 : post_tag bâtiment basse consommation
  • 986 : post_tag énergie positive
  • 1374 : post_tag WebTV Tour Alsace

id=41942 nbr=3 terms de 41942 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 87 : post_tag bâtiment durable
  • 114 : post_tag Bâtiment
  • 388 : post_tag construction en bois

id=38732 nbr=3 terms de 38732 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 87 : post_tag bâtiment durable
  • 235 : post_tag start-up
  • 388 : post_tag construction en bois
  • 543 : category Brève
  • 1198 : post_tag Concours Domolandes

id=38420 nbr=3 terms de 38420 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 123 : category Tribune
  • 387 : post_tag immeuble en bois
  • 388 : post_tag construction en bois
  • 1029 : post_tag matériau

id=34958 nbr=3 terms de 34958 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 87 : post_tag bâtiment durable
  • 235 : post_tag start-up
  • 388 : post_tag construction en bois
  • 707 : post_tag Union Européenne
  • 844 : category Article partenaire
  • 1107 : post_tag PME
  • 1197 : post_tag Domolandes
  • 1198 : post_tag Concours Domolandes

id=31129 nbr=3 terms de 31129 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 22 : post_tag HQE
  • 75 : post_tag bâtiment positif
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 87 : post_tag bâtiment durable
  • 340 : post_tag panneaux photovoltaïques
  • 387 : post_tag immeuble en bois
  • 388 : post_tag construction en bois
  • 405 : post_tag architecture
  • 597 : post_tag PAC
  • 986 : post_tag énergie positive
  • 1090 : post_tag centrale géothermique

id=29875 nbr=3 terms de 29875 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 195 : post_tag isolation
  • 291 : post_tag maison en bois
  • 388 : post_tag construction en bois
  • 543 : category Brève
  • 876 : post_tag bbc

id=16868 nbr=3 terms de 16868 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 291 : post_tag maison en bois
  • 387 : post_tag immeuble en bois
  • 388 : post_tag construction en bois
  • 539 : category Vidéo

id=40849 nbr=2 terms de 40849 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 114 : post_tag Bâtiment
  • 123 : category Tribune
  • 874 : post_tag ubifrance
  • 1298 : post_tag UbiFrance Chine
  • 1320 : post_tag Green Building

id=41295 nbr=2 terms de 41295 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 75 : post_tag bâtiment positif
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 964 : post_tag Bouygues Immobilier
  • 986 : post_tag énergie positive
  • 1291 : post_tag Grand Lyon
  • 1329 : post_tag Toshiba

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon