Vendredi 19 avril 2019

Comment la chimie s’impose comme un secteur majeur des cleantech

Chimie | Aucune réaction

par Virginie Pevere | 16.12.11

une_biopolymer_111010

A l’occasion de la clôture de l’Année Internationale de la Chimie en région Rhône-Alpes qui a eu lieu le 13 décembre 2011, il est utile de rappeler que la chimie se met plus que jamais au service de l’environnement. A la fois dans sa réalité industrielle d’aujourd’hui, ainsi que dans ses projets de recherche qui portent les bases de la chimie durable de demain. Aujourd’hui, la « chimie verte » se développe dans l’optique de proposer des procédés et des produits destinés à réduire les impacts environnementaux. Dans bien des cas, les solutions issues de la chimie se rangent intrinsèquement dans le champ des cleantechs. C’est ce que nous rappelle, dans cette tribune, Virginie Pevere, Directrice du pôle de compétitivité chimie & environnement Axelera.

La chimie au service l’éco-efficience des procédés industriels

corps-virginie-pevere-axelera-1112161En ce qui concerne le domaine industriel, il convient de travailler sur l’éco-efficience des procédés mis en œuvre dans les usines, et il est possible d’intervenir à plusieurs niveaux. On peut d’abord améliorer l’efficacité des procédés : l’utilisation de catalyseurs peut être dans ce cas une approche pertinente pour obtenir une meilleure sélectivité des réactions (limitant ainsi la formation de produits secondaires) et pour permettre d’opérer à des niveaux de température plus faibles (limitant la consommation d’énergie du procédé). On peut ensuite réduire au maximum les rejets et en développant des solutions de traitement de ces rejets pour en minimiser l’impact. Il s’agit enfin de développer de nouvelles solutions énergétiques pour les besoins de l’usine, notamment en proposant un mix énergétique plus favorable (avec par exemple l’utilisation de biomasse pour générer l’énergie) ou encore en récupérant et réutilisant les rejets thermiques des usines.

La chimie pour valoriser les matières premières secondaires issus du recyclage

Autre domaine où la chimie est au service de l’environnement : le recyclage. Celui-ci vise la valorisation des matières, par une réutilisation de celles-ci dans une application identique ou différente de celle d’origine. Les matières ainsi récupérées (que l’on appelle alors des matières premières secondaires) permettent de limiter la consommation de ressources non renouvelables.

Le processus global constitue les bases de l’économie circulaire, et peut se décliner selon deux approches. Dans une approche à court-moyen terme, il s’agit de développer une chaîne de valeur permettant la collecte, le tri et le traitement des déchets, puis la valorisation des matières récupérées. Par exemple, les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), tels que nos petits et gros appareils ménagers, constituent une source de matière plastique potentiellement réutilisable pour diverses applications. Il en est de même pour la récupération de métaux rares ou stratégiques. Dans une approche moyen-long terme, il s’agit dans ce cas de concevoir des nouveaux matériaux en intégrant dès le départ les contraintes environnementales et la recyclabilité des matières : c’est l’éco-conception.

La chimie du végétal : un pari pour l’avenir

L’utilisation de la chimie du végétal est un autre domaine de la chimie verte, et dans ce cas, il s’agit d’utiliser des ressources renouvelables, en lieu et place des ressources fossiles. Les possibilités sont importantes, tant pour créer de nouveaux produits que pour substituer des produits existants obtenus jusqu’à présent à partir de matières premières non renouvelables.

A titre d’exemple, la filière oléagineuse permet de préparer des bioplastiques ou d’accéder à des tensioactifs utilisés dans le domaine des produits détergents. Les résidus agricoles ou les déchets de la filière bois constituent aussi des sources potentielles pertinentes.

Les enjeux de la chimie du végétal sont donc importants, cependant chaque nouvelle solution est à considérer avec attention, car elle doit concilier à la fois des critères économiques, environnementaux et sociétaux, en veillant tout particulièrement à évaluer l’impact sur l’écosystème existant des ressources renouvelables utilisées.

Les marchés avals tirent également profit de la chimie-environnement

La chimie est également au service de l’environnement, quand elle permet de développer directement des technologies innovantes pour la préservation des espaces naturels (l’eau, l’air, les sols, …). Citons quelques exemples de développement dans ce domaine : le traitement de l’eau, en développant des solutions permettant l’élimination de composés à risque pour la santé et pour l’environnement, tels que les PCB ; le développement de nouvelles méthodes de traitement des sols, comme la phytoremédiation qui utilise des plantes pour extraire des composés chlorés des sols et des eaux souterraines.

Enfin, la chimie-environnement se met au service des marchés avals, en proposant des solutions en termes de procédés et de matériaux. Par exemple, dans le transport, le développement de nouveaux matériaux, tels que des plastiques techniques, permet d’alléger les véhicules, et réduire ainsi la consommation de carburant et les émissions de CO2. Autre exemple, dans le bâtiment, l’élaboration de solutions de traitement de l’air intérieur réduit l’impact des composés organique volatiles libérés par certains matériaux présents dans l’habitat.

En savoir plus sur Axelera

Axelera, le pôle de compétitivité Chimie-Environnement Lyon et Rhône-Alpes, a été créé par Arkema, le CNRS, GDF SUEZ, l’IFP Energies nouvelles et Rhodia, labellisé en juillet 2005. Pour devenir le pôle industriel et scientifique leader européen en 2012, vitrine de l’innovation en chimie-environnement, Axelera rassemble et coordonne les acteurs de l’industrie, de la recherche et de la formation en chimie et en environnement. Sa stratégie de développement est axée sur 5 thématiques : la chimie au service des marchés d’applications, la préservation des espaces naturels, le recyclage et la recyclabilité des matériaux, la chimie issue du végétal et l’usine du futur. Il compte aujourd’hui plus de 230 adhérents.

Sur le même thème : , ,

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 32047 :
  • 123 : category Tribune
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte
  • 1119 : post_tag chimie du végétal
  • 1120 : post_tag axelera

0,123,840,873,1119,1120 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>32047 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,123,840,873,1119,1120) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=34574 nbr=3 terms de 34574 :
  • 30 : post_tag Biomasse
  • 543 : category Brève
  • 556 : post_tag bioplastique
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte
  • 1119 : post_tag chimie du végétal

id=32067 nbr=3 terms de 32067 :
  • 159 : post_tag recyclage
  • 235 : post_tag start-up
  • 390 : post_tag biomatériau
  • 431 : post_tag emballage
  • 556 : post_tag bioplastique
  • 831 : post_tag carton
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte
  • 891 : post_tag Prix Cleantech Republic
  • 1104 : post_tag Prix Cleantech Republic 2011
  • 1120 : post_tag axelera
  • 1121 : post_tag CNRS

id=21387 nbr=3 terms de 21387 :
  • 123 : category Tribune
  • 370 : post_tag Chimie
  • 482 : post_tag Marché
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte

id=41829 nbr=2 terms de 41829 :
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 370 : post_tag Chimie
  • 839 : post_tag WebTV Tour des Cleantech
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte
  • 1374 : post_tag WebTV Tour Alsace
  • 1389 : post_tag co-produits

id=45608 nbr=2 terms de 45608 :
  • 235 : post_tag start-up
  • 371 : post_tag reach
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte
  • 1560 : post_tag colorant
  • 1561 : post_tag biosynthèse

id=42038 nbr=2 terms de 42038 :
  • 7 : category Biomasse
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 123 : category Tribune
  • 315 : post_tag bioplastiques
  • 438 : post_tag Déchets
  • 840 : category Chimie

id=39991 nbr=2 terms de 39991 :
  • 370 : post_tag Chimie
  • 542 : category Eco des blogs
  • 688 : post_tag Ademe
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte

id=37440 nbr=2 terms de 37440 :
  • 33 : post_tag valorisation des déchets
  • 543 : category Brève
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte
  • 1107 : post_tag PME

id=34872 nbr=2 terms de 34872 :
  • 425 : post_tag raffinerie
  • 429 : post_tag pétrole renouvelable
  • 543 : category Brève
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte
  • 1169 : post_tag Technip

id=34424 nbr=2 terms de 34424 :
  • 235 : post_tag start-up
  • 390 : post_tag biomatériau
  • 539 : category Vidéo
  • 556 : post_tag bioplastique
  • 831 : post_tag carton
  • 840 : category Chimie
  • 873 : post_tag chimie verte
  • 1104 : post_tag Prix Cleantech Republic 2011

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon