Jeudi 20 septembre 2018

« L’export est inhérent au succès d’une entreprise de la filière éco-industrielle »

Grand entretien | Aucune réaction

par Stéphane Parpinelli | Cleantech Republic | 20.01.12

Suivante

une-cosei-ambition-ecotech-120120

Créé voilà trois ans et demi par Nathalie Kosciusko-Morizet, le Comité stratégique de la filière des éco-industries (Cosei) poursuit ses travaux. Dans la continuité du Plan Ecotech 2012 présenté en 2008, de la sélection de 18 filières vertes d’avenir établie en 2010, une nouvelle feuille de route, baptisée « Ambition Ecotech » a été annoncée vendredi 13 janvier dernier à quelques mois de l’élection présidentielle. Au programme : 87 actions décidées pour 2012. Jean-Claude Andréini, Vice-président du Cosei, était à la tribune aux côtés de la ministre de l’Ecologie (à sa gauche) et de Eric Besson. Dans cette interview, il nous détaille l’objectif visé par quelques-unes de ces mesures.

corps-jean-claude-andreini-120120Cleantech Republic : Le Cosei a été créé en juillet 2008. Quel bilan peut-on tirer de ces trois ans et demi d’existence ? Quels ont été, selon vous, les travaux majeurs initiés suite aux préconisations du comité en faveur du développement des éco-industries en France ?

Jean-Claude Andréini : Fondé par Nathalie Kosciusko-Morizet, le Cosei avait fait émerger, dans le cadre du Plan Ecotech 2012, une vingtaine de recommandations (création de pôles de compétitivité spécialisés, appel à projets éco-industries…), dont la quasi-totalité avait été mise en œuvre en 2010. En parallèle se sont tenus les Etats Généraux de l’Industrie, qui ont fait l’objet de grands débats nationaux sur le thème de la réindustrialisation de la France. Avec, à la clé, trois résolutions principales : travailler par filière, travailler avec les PME et favoriser un ancrage territorial. Dans la foulée, le gouvernement a lancé la Conférence nationale de l’industrie en créant une dizaine de filières prioritaires, avec, chronologiquement, une onzième dédiée aux éco-industries. Alors que de 2008 à 2011, le Cosei était porté par les administrations publiques, depuis juillet 2011, le comité est animé par les industriels, avec la présence de trois parties prenantes : les industriels, les syndicats de salariés et les administrations. Lesquels ont édité des rapports d’analyse partagée sur les différentes filières des éco-industries, suivis d’orientations puis d’actions.

Pour aboutir aux 87 actions de la feuille de route « Ambition Ecotech » ?

Vingt groupes de travail thématiques sur les filières vertes ont été mis en place. On a également créé cinq groupes de travail transversaux (innovation, financement, commerce extérieur, relation PME-grands groupes…). Au départ, on s’est retrouvé avec environ cinq cents idées d’actions. Dans une optique de hiérarchisation et de mise en cohérence, 126 actions considérées comme robustes ont été arrêtées. De 126, on a fait émerger 87 mesures suffisamment mûries pour prendre un effet immédiat. La quarantaine d’actions restant en attente n’ont pas encore été complètement validées, mais ce n’est qu’une question de temps. Le travail du Cosei n’a rien d’éphémère, il est prévu pour être permanent.

En 2010, suite à une analyse des forces et faiblesses de la France en matière d’éco-technologies, 18 filières d’avenir ont été identifiées. Le Cosei pourrait-il être amené, au fil du temps, à amender cette liste des 18 filières ?

Oui bien sûr. Et cela a déjà d’ailleurs été le cas. 18 filières avaient été validées, mais, en fait, on travaille aujourd’hui sur 20. Le génie écologique est un exemple de filière qui est venue se greffer en cours de route. En revanche, nous ne verrions aucun intérêt à retirer l’une de ces 20 filières, tout simplement parce qu’aucune de ces filières ne disparaîtra à un horizon de 50 ans. Elles sont stratégiques.

Sur les 87 actions de la feuille de route « Ambition Ecotech », quelles sont celles que vous mettriez volontiers en exergue ?

Je ne veux pas répondre à cette question. Toutes ces actions sont importantes. Elles sont toutes au même niveau, et surtout pas pondérées. C’est par la diversité des mesures que la filière française des éco-industries se développera. Il faut bien noter que le Cosei ne se prononce pas sur la prépondérance d’une filière par rapport à une autre. Toutes les filières doivent être poussées au maximum de leur potentiel, nous devons prendre des parts de marché dans tous les domaines. Et dans les actions transverses, c’est pareil. Il serait faux de dire que l’innovation est plus importante que le financement d’entreprise par exemple…

Crédit photos : ministère de l’Ecologie, Burgeap

Page 1 / 3Suivante

Sur le même thème : , , , , ,

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 32873 :
  • 39 : post_tag cleantech
  • 40 : post_tag ecotech
  • 41 : post_tag plan ecotech 2012
  • 42 : post_tag éco-industries
  • 868 : category Grand entretien
  • 974 : post_tag Ministère de l'Ecologie
  • 1132 : post_tag cosei

0,39,40,41,42,868,974,1132 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>32873 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,39,40,41,42,868,974,1132) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=211 nbr=4 terms de 211 :
  • 15 : category Marché
  • 39 : post_tag cleantech
  • 40 : post_tag ecotech
  • 41 : post_tag plan ecotech 2012
  • 42 : post_tag éco-industries
  • 43 : post_tag éco-innovations
  • 44 : post_tag éco-technologies

id=38180 nbr=2 terms de 38180 :
  • 15 : category Marché
  • 39 : post_tag cleantech
  • 44 : post_tag éco-technologies
  • 217 : post_tag oseo
  • 482 : post_tag Marché
  • 602 : post_tag Chine
  • 868 : category Grand entretien
  • 874 : post_tag ubifrance
  • 900 : post_tag export
  • 1107 : post_tag PME

id=32717 nbr=2 terms de 32717 :
  • 15 : category Marché
  • 42 : post_tag éco-industries
  • 543 : category Brève
  • 888 : post_tag Nathalie Kosciusko-Morizet
  • 974 : post_tag Ministère de l'Ecologie
  • 1009 : post_tag Eric Besson
  • 1017 : post_tag ministère de l'Industrie

id=24478 nbr=2 terms de 24478 :
  • 39 : post_tag cleantech
  • 46 : post_tag efficacité énergétique
  • 70 : post_tag green business
  • 72 : post_tag économie positive
  • 83 : post_tag grenelle de l'environnement
  • 482 : post_tag Marché
  • 632 : post_tag interview
  • 868 : category Grand entretien

id=17485 nbr=2 terms de 17485 :
  • 4 : category Energie
  • 39 : post_tag cleantech
  • 42 : post_tag éco-industries
  • 44 : post_tag éco-technologies
  • 60 : post_tag énergies renouvelables
  • 543 : category Brève

id=1213 nbr=2 terms de 1213 :
  • 15 : category Marché
  • 39 : post_tag cleantech
  • 40 : post_tag ecotech
  • 43 : post_tag éco-innovations
  • 44 : post_tag éco-technologies
  • 94 : post_tag greentech

id=833 nbr=1 terms de 833 :
  • 15 : category Marché
  • 39 : post_tag cleantech
  • 53 : post_tag capital-risque
  • 108 : post_tag investissement

id=41458 nbr=1 terms de 41458 :
  • 539 : category Vidéo
  • 894 : category Smart Grid
  • 974 : post_tag Ministère de l'Ecologie
  • 1361 : post_tag smart grids
  • 1364 : post_tag WebTV Thema Smart Grid 2013

id=42373 nbr=1 terms de 42373 :
  • 42 : post_tag éco-industries
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 539 : category Vidéo
  • 878 : post_tag Energie
  • 1074 : post_tag logiciel
  • 1388 : post_tag Prix Cleantech Republic 2013
  • 1407 : post_tag smart factory

id=45006 nbr=1 terms de 45006 :
  • 15 : category Marché
  • 39 : post_tag cleantech
  • 78 : post_tag financement
  • 235 : post_tag start-up
  • 632 : post_tag interview
  • 1533 : post_tag Prix Cleantech Republic 2015

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon