Mercredi 3 septembre 2014

Les promesses écologiques et économiques de l’éclairage à LED

Efficacité énergétique | 8 réactions

par Yanis Taieb | 04.05.12

led

En s’appuyant sur des procédés offrants de forts rendements énergétiques et permettant de limiter la consommation pour un même niveau d’activité, les cleantech sont une réponse particulièrement efficace aux nouvelles problématiques de l’énergie. Parmi ces technologies, la led - ou del en français - destinée à s’imposer dans le domaine de l’éclairage, est particulièrement prometteuse. Une tribune de Yanis Taieb, Vice-président de LC Factory.

Un rendement énergétique incomparable

Pour vous en convaincre, comparons le rendement énergétique des produits les plus performants des différentes technologies d’éclairage : 13 lm/W pour une ampoule à incandescence, 25 lm/W pour une ampoule halogène maxi, 50 lm/W pour des tubes fluorescents type T8 (dont une partie est perdue du fait de la diffusion de la lumière sur 360°), 60 lm/W pour des tubes fluorescents type T5 et enfin 110 lm/W pour une Led. Certains fabricants annoncent même qu’ils devraient être en mesure de développer des systèmes à del offrant des rendements de 150 lm/W d’ici deux ans. En outre, dans les applications tertiaires, l’éclairage représente une part non négligeable de 25 à 70% de la consommation et donc du coût énergétique.

Lumière sur le double impact de la technologie led

Outre son rendement énergétique incomparable, la del a une deuxième incidence sur l’évolution vers un développement plus durable. En effet, sa durée de vie très longue (de l’ordre de 50000h contre 1000 à 15000h pour les autres technologies) permet de limiter les opérations de maintenance, de remplacement et donc de recyclage. Et bien sûr, les coûts liés à ces différentes opérations.

Améliorer l’ergonomie des postes de travail

Sur un plan purement ergonomique, la del - quand elle est utilisée à bon escient - offre un éclairage plus homogène, participant ainsi à l’amélioration du confort pour les personnels et éventuels usagers. D’ailleurs l’équipement récent d’un siège parisien de la médecine du travail en éclairage à technologie del a démontré la capacité de ces nouveaux produits à répondre parfaitement aux besoins d’éclairage dans un cadre professionnel.

Des start-up innovantes en France

Cependant, si cette technologie est vouée à s’imposer à moyen terme, tous les systèmes d’éclairages à del ne présentent pas les mêmes performances. Comme c’est souvent le cas lors de l’émergence de nouvelles technologies - et encore plus lorsque ce sont des technologies de rupture - une multitude de sociétés se sont lancées à la conquête du marché mais seule une minorité d’entre elles maîtrisent réellement la technologie. Nous avons néanmoins la chance, en France, de compter quelques start-up de premier plan dans ce domaine tels que Neolux (éclairage tertaire et évènementiel), LC Factory (éclairage tertiaire, de musées et galeries d’art) ou CDLED-PRO (éclairage des grands ouvrages).

yanistaieb-carre50Bio express de l’auteur
Yanis Taieb est est vice-président de LC Factory. Il est notamment chargé du développement stratégique de cette start-up française spécialisée dans l’éclairage.

Sur le même thème : , ,

Vos réactions

irisyak | 5.05.12 à 09.08

ATTENTION? ATTENTION …
J’ai acheté une lampe à LED enfin puissante car elle éclairait comme une lampe de 100W en filament. Deux graves inconvénients:
1 telle qu’elle est, elle est très dangereuse pour les enfants et les bébés qui ne détournent pas les yeux; ils peuvent être aveuglés et voir leur vue baisser ..
2 Sa durabilité est catastrophique: en moins de 6 mois elle a grillé. Vu le prix payé con coût est catastrophique. Les lampes généralement commercialisées sont d’intensités trop faibles pour être normalement utilisées. Il en résulte des coût en espace et en installations exorbitants.
Elles ne sont pas au point ..

Yanis TAIEB | 7.05.12 à 11.38

Bonjour Irisyak.
Tout d’abord, ce que vous soulignez dans le point 2 est évoqué dans la dernière partie de l’article. Je rajouterai que les ampoules à led, même celles qui seraient de bonne qualité, s’il en existe, ne constituent pas une solution aux problématiques de l’éclairage, pour la simple et bonne raison que tout système d’éclairage à led est constitué de 2 éléments: la source lumineuse (les led) et une alimentation (qui permet à partir d’un courant alternatif de transformer le signal pour alimenter les led en courant continu). Or la durée de vie des led est, quand elles sont alimentées correctement, de 50000 heures, alors que la durée de vie de l’alimentation dans la configuration d’une ampoule à led est de 10000 à 15000 maxi. On comprend bien dans ce cas que si l’on ne peut remplacer cette alimentation, ce système est une hérésie technologique.

Pour ce qui est de la dangerosité de la led, je prépare un article étayé sur le sujet qui sera publié par CLEANTECH REPUBLIC s’ils le souhaitent. Mais ce qui est clair c’est:
-que la technologie led se subdivise en 2 technologies, les leds de puissance qui ont fait l’objet d’une conclusion de dangerosité potentielle limitée au publics très jeunes notamment et les leds de faible puissance qui n’ont fait l’objet d’aucun test, ni rapport,
-que les commentaires de la plupart des média sur le rapport Anse sont beaucoup plus virulents que le rapport lui-même et je vous invite à le lire pour vous en rendre compte par vous-même.
-que les tubes fluorescents et les ampoules faible consommation contiennent du mercure, substance au combien dangereuse pour l’organisme humain. A ce titre, si vous cassez une ampoule de ce type, ce qui peut se produire facilement, il s’agit de prendre les mesures qui s’imposent pour éviter les risques liés à l’évaporation du mercure.

D’autre part, et je reviendrai plus largement, là dessus, dans l’article qui suivra : dans les risques pour la santé public et notamment pour les enfants, comment évaluez celui lié aux émissions polluantes nécessaires à la production d’électricité supplémentaire destinée à alimenter des technologies moins performantes ?

Bien cordialement.
Yanis

Fabrice TAIEB | 7.05.12 à 13.38

Bonjour,
Je voulais en lisant cet article ajouté des éléments qui expliquent en effet le résultat constaté par Irisyak. Malheureusement aujourd’hui sur le marché du remplacement, on trouve énormément de produit qui ne peuvent pas respecter les conditions de fonctionnement normal d’une LED, ce qui a pour effet de créer des rayons lumineux puissants ou de ne pas les éliminer par simple soucis de coût final, de diminuer le rendement, diminuer la durée de vie, diminuer le confort visuel, …. Un système d’éclairage a LEDs ne se limite malheureusement pas à l’alimentation en courant d’une ou de plusieurs LEDs. C’est souvent la tendance des produits bas prix (et du coup pas bas coût si on évoque le coût d’obtention global) de se limiter à ce cahier des charges.
Les politiques n’ont malheureusement pas encore réussi à trouver un manière légale et simple pour comparer les produits. Cependant il existe une méthode simple. Comme l’énergie d’un système est constant dans notre cas, la totalité de l’énergie électrique qui entre dans le système en sort sous 2 formes : thermique dégagement de chaleur et lumineuse c’est ce qui nous intéresse ici (à part si nous voulons réaliser un radiateur chauffant mais il existe de meilleurs procédés). Un système parfait ne dégagerait pas de chaleur mais ne rêvons pas. Cependant si vous pouvez tester le système avant de l’acheter, à puissance consommée identique celui qui dégagera le moins d’énergie thermique sera à part rare cas le plus efficace et aura le plus de chance de faire travailler la ou les LEDs dans de bonnes conditions, et d’en assurer une bonne durée de vie.
J’espère que cela servira
Fabrice

Béa Gisclard | 23.05.12 à 12.01

Bonjour,
je ne comprends toujours pas que l’on continue tête baissée dans le choix des LED, alors que :
- pour certains composants, notamment les terres rares, les gisements seront bientôt épuisés,
- qu’on ne sait toujours pas les recycler à 100% (voir site de récylum) , et encore je ne parle que du recyclage dans les pays où les filières existent, parce que sinon, le mercure, les acides, les poudres, c’est direct dans la terre et les cours d’eau (d’ailleurs on est obligé de mettre les LED dans des poubelles spécifiques, pas les anciennes ampoules, cherchez l’erreur)
- on donne des durées de vie estimées pour les LED mais pas pour les ballasts et autres composants électroniques périphériques nécessaires au fonctionnement,
- on occulte les effets des champs électro-magnétiques sur la santé,
- des procédés de fabrication énergivores et polluants, en général, n’est ce pas, ce n’est pas en France, sic !
- et le plus “drôle” dans l’histoire, c’est que même l’ADEME ne recommande pas l’usage des LED !!! eh oui, suffit de regarder leurs rapports, en téléchargement libre !
mais ça, mieux vaut obliger les gens à acheter des produits qui rapportent, et pour la fin de vie, nos enfants verront !…

Taieb | 23.05.12 à 12.58

Bonjour Madame.

Il semble que vous faîtes l’amalgame entre 2 technologies qui n’ont rien à voir l’ampoule basse consommation (procédé dérivé du tube fluorescent) et la led (qui est un semiconducteur).

1/La led ne contient pas de mercure, ni autres métaux lourds et les circuits électroniques accompagnant leur fonctionnement non plus. L’utilisation des métaux lourds est interdite dans l’électronique depuis la norme ROHS appliquée depuis 2000 en Europe et dans la plupart des pays développés.
Pour information ce sont les tubes et les ampoule faible consommation LFC qui en contiennent!

2/Autre contre-vérité: la led ne produit pas de champs magnétique, absolument aucun, ce qui est par contre le lot des “ampoules basse consommation”.

3/ Les produits à led doivent certes être recyclés comme toutes les technologies lumineuses offrant un rendement “acceptable” mais leur recyclage est nettement plus simple et moins coûteux que les autres technologies. Bien sûr, les ampoule à incandescence ne sont pas recyclées mais d’une part, ce n’est pas parce leur déchets sont écologiques mais parce que le coût du recyclage serait trop onéreux et d’autre part, 95% de l’énergie qu’elle consomment se transforme en chaleur et est donc gaspillée…est ce vraiment écologique?

4/ Il faut effectivement une alimentation électronique pour faire fonctionner les leds mais c’est aussi le cas pour l’ensemble des technologies qui ont un rendement énergétique “acceptable” (tubes fluorescent, iodure…)

5/Les procéés de fabrication de la led ne sont pas particulièrement énergivores, plutôt moins que les autres sources lumineuses SAUF LA BOUGIE, peut être mais effectivement ils sont un peu polluants comme la plupart des industries malheureusement.

6/L’ADEME recommande la technologie led mais met l’accent sur le fait que les produits à leds n’ont pas tous l’efficacité énergétique et la fiabilité escomptées comme je le souligne aussi dans l’article. La plupart des produits conçus par des sociétés chinoises pour le marché chinois s’avèrent effectivement souvent décevants à l’usage!

Bien cordialement.
Yanis TAIEB

AlainEtCo | 30.05.12 à 11.09

Le led correctement installé peut être une alternative tarés intéressante à l’éclairage urbain. Avec temporisateur, détecteurs de présences etc…. Les solutions sont multiples.

Sinon les “facheux” en dehors de condamner automatiquement toute innovations, c’est quoi vos solutions ?

VIDAL | 14.12.13 à 09.32

Articles relativement trompeur …

la led n’arrive pas a 150lm …

certain fluo et hps par contre monte au dela de 150lm ce qui n’est pas précisé dans l’article… ( le tube néon de mes serres est de 3600 lumens pour 18 watts le calcul est simple a faire … )

plasma | 13.02.14 à 22.41

Sur un plan purement ergonomique, la del - quand elle est utilisée à bon escient - offre un éclairage plus homogène, participant ainsi à l’amélioration du confort pour les personnels et éventuels usagers. D’ailleurs l’équipement récent d’un siège parisien de la médecine du travail en éclairage à technologie del a démontré la capacité de ces nouveaux produits à répondre parfaitement aux besoins d’éclairage dans un cadre professionnel.

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 35394 :
  • 56 : post_tag led
  • 123 : category Tribune
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 577 : post_tag bâtiment basse consommation

0,56,123,166,309,577 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>35394 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,56,123,166,309,577) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=37142 nbr=5 terms de 37142 :
  • 56 : post_tag led
  • 123 : category Tribune
  • 166 : post_tag éclairage
  • 167 : post_tag ampoule basse-consommation
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 577 : post_tag bâtiment basse consommation

id=40065 nbr=4 terms de 40065 :
  • 56 : post_tag led
  • 123 : category Tribune
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 1213 : post_tag industrie

id=38195 nbr=4 terms de 38195 :
  • 56 : post_tag led
  • 123 : category Tribune
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 1213 : post_tag industrie

id=40387 nbr=3 terms de 40387 :
  • 55 : post_tag éclairage public
  • 56 : post_tag led
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 689 : post_tag Philips
  • 922 : post_tag Soitec
  • 1251 : post_tag RATP

id=37288 nbr=3 terms de 37288 :
  • 46 : post_tag efficacité énergétique
  • 56 : post_tag led
  • 100 : post_tag consommation d'énergie
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 543 : category Brève
  • 1190 : post_tag appel d'offres
  • 1251 : post_tag RATP

id=36682 nbr=3 terms de 36682 :
  • 55 : post_tag éclairage public
  • 56 : post_tag led
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 493 : post_tag lampe basse-consommation
  • 543 : category Brève
  • 626 : post_tag luminaires

id=35348 nbr=3 terms de 35348 :
  • 56 : post_tag led
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 543 : category Brève
  • 689 : post_tag Philips

id=33578 nbr=3 terms de 33578 :
  • 56 : post_tag led
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 543 : category Brève
  • 885 : post_tag nomination

id=30643 nbr=3 terms de 30643 :
  • 56 : post_tag led
  • 114 : post_tag Bâtiment
  • 166 : post_tag éclairage
  • 167 : post_tag ampoule basse-consommation
  • 238 : post_tag réseau
  • 309 : category Efficacité énergétique
  • 332 : post_tag lampe
  • 575 : post_tag lumières
  • 874 : post_tag ubifrance
  • 931 : post_tag bâtiment intelligent

id=21328 nbr=3 terms de 21328 :
  • 56 : post_tag led
  • 166 : post_tag éclairage
  • 309 : category Efficacité énergétique

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

La TV des éco-innovateurs

23.10.13 | Le Syndicat des Eaux d’Île-de-France déploie la télérelève pour ses 540 000 compteurs

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Exposition Wave
10 septembre au 5 octobre 2014 - Paris

Salon Pollutec
2 au 5 décembre 2014 - Lyon