Vendredi 30 octobre 2020

Les enjeux du traitement de l’eau en Chine

Eau | 1 réaction

par Sofiane Ouffa | 30.10.12

Avec près de 20% de la population mondiale mais seulement 5% des réserves mondiales d’eau douce, la Chine doit faire face à son plus grand défi au 21e siècle. Le Ministère des Ressources en Eau indique, à juste titre, que plus de 400 villes souffrent de pénurie d’eau, dont 110 à un niveau jugé sévère. Cet enjeu passe ainsi par un développement important des infrastructures pour améliorer à la fois la qualité de l’eau mais également répondre à la demande croissante de la société chinoise. Sofiane Ouffa, conseiller export au sein du bureau Ubifrance de Shanghai, revient sur les promesses du marché chinois de l’eau pour les entreprises françaises.

Un défi à la taille de la Chine

La pollution de l’eau provient d’une combinaison entre effluents industriels, ruissellement des eaux agricoles et eaux usées urbaines. Rien que pour cette dernière catégorie, on parle de plus de 35 milliards de tonnes (2010), impactant durablement les zones côtières. Pour y remédier, les autorités ont fixé des objectifs ambitieux de réduction des sédiments chimiques - Nitrogène et Phosphore pour le 11e plan entre 2006 et 2010 ; Ammoniac pour le 12e - et de développement des installations de traitement des eaux usées dans chaque ville (avec un taux de traitement supérieur à 70%). Résultat : une potabilité de l’eau passant de 53% en 2004 à 76% en 2011. Et autant d’opportunités pour les entreprises du secteur, profitant également de la croissance des besoins : population de 1,4 milliard d’habitants, taux d’urbanisation galopant (36% en 2000, 48% en 2010) et ressources en eau en baisse (2 750 milliards de m3 disponibles en 2000, 2 400 milliards de m3 en 2010).

Un marché ouvert aux investisseurs

Le 29 décembre 2011, la toute-puissante NDRC (National Development and Reform Commission) a modifié le code des investissements étrangers dans le secteur de l’eau en « encourageant » (auparavant, on parlait de « permission ») les services liés à l’eau :

Traitement de l’eau. Sur 4 000 sites de traitement des eaux en Chine, plus de la moitié ont une qualité inférieure aux standards nationaux. Le MOHURD (Ministry of Housing and Urban-Rural Development) projette une modernisation de 2 000 sites entre 2011 et 2015, la construction de 2 358 nouvelles installations, soit une capacité totale de 40 millions de m3/jour. Un marché à fort potentiel pour les équipementiers français ainsi que pour les multinationales dédiées au secteur.

Distribution de l’eau. Dans les grandes villes (plus de 5 millions d’habitants), la NDRC favorise les Joint-Ventures (JV) dans la distribution de l’eau entre les entreprises municipales et les entreprises étrangères, notamment françaises (minoritaires à hauteur de 49%). La JV peut alors conclure des concessions avec des entrepreneurs pour gérer le réseau. A l’inverse, dans les petites-moyennes villes, les entités étrangères sont autorisées à construire et opérer des réseaux d’alimentation et d’écoulement des eaux, sans obligation de partenariats. Avec une migration urbaine estimée à 400 millions d’habitants entre 2005 et 2020, des investissements substantiels sont à prévoir dans l’agrandissement des réseaux ainsi que l’amélioration de la performance.

« Non-Revenue Water » (NRW). Les entreprises françaises peuvent se positionner sur des niches de marché comme le smart-grid (6 milliards de m3 d’eau perdus chaque année en Chine), le smart-metering (peu d’installations en Chine, développement à prévoir notamment pour améliorer la rentabilité en aval) ou les équipements/logiciels évitant le détournement du réseau.

Recyclage de l’eau. Le 12e plan quinquennal prévoit plus de 4,5 milliards de dollars d’investissements dans les stations d’épuration pour faire face à l’augmentation des eaux usées en Chine (22 8 milliards de tonnes en 2001, 38 milliards de tonnes en 2010). Avec une capacité journalière de traitement limitée à 125 millions de m3 dans les zones urbaines et un taux de traitement de 75% en 2010, Pékin encourage les investisseurs à s’installer dans l’Empire du Milieu via des WOFE (Wholly Foreign-Owned Company) ou JV avec des municipalités (la JV pourra alors intervenir en Build Operate Transfer ou Transfer Operate Transfer). L’objectif est de faire remonter le taux de traitement à 85% en 2015.

Enfin, des investissements massifs sont attendus dans la réparation des systèmes d’égout avec la création de 150 000 km de conduites d’eau d’ici à 2015 pour collecter les eaux usées

Un marché qui se mérite

Marché à fort potentiel certes, mais marché exigeant, l’eau demanda aux entreprises internationales patience et détermination dans la conclusion de projets.

Transparence du marché. Les autorités chinoises s’efforcent d’améliorer les conditions d’accès au marché, notamment via la législation des marchés publics (standardisation des contrats BOT par le MOHURD), l’ouverture de l’information (en rendant public les appels d’offres, les municipalités chinoises bénéficient d’une offre compétitive en la rendant plus accessible aux entreprises étrangères), ou la décontraction des procédures (cahier des charges moins discriminant, extension de la durée de soumission de l’offre).

Organisation du marché. Cela passe en grande partie par la transition d’une gestion court-termiste, répondant au rattrapage économique des trente dernières années, à une vision plus prospective sur le long terme, prenant en considération des critères comme le délaid’approvisionnement, les coûts globaux des projets (Inflation des tarifs de l’électricité et des salaires), la répartition des risques ou l’impact environnemental (traitement des boues en aval). Dans certaines régions chinoises, on assiste de plus en plus à cette prise de conscience.

Montée de la concurrence. Les entreprises chinoises ont su rattraper leur retard dans les années 2000 et proposent des solutions concurrentes aux entreprises étrangères, à des coûts réduits (entre 10 et 15%) sur le traitement de l’eau. C’est un vrai challenge pour nos entreprises, favorisant un développement accru de la R&D et un positionnement haut de gamme (parcs industriels, municipalités de villes secondaires importantes). Il en va de même pour les équipementiers puisque la fourniture locale atteint plus de 95% des projets, obligeant ces derniers à avoir une réelle stratégie d’implantation.

Bien préparer son implantation en Chine

Ainsi, avec plus de 4 000 milliards de dollars US d’investissements attendus à l’horizon 2020 (Décision du Comité Central du Parti Communiste et de Conseil d’Etat pour accélérer la réforme du secteur de l’eau en janvier 2011), le marché de l’eau en Chine offre de belles perspectives à nos entreprises, notamment PME et ETI, et des relais de croissance dans le long terme. A charge pour elles d’être bien accompagnées dans leur démarche export, en amont, pour analyser/cibler les projets locaux à fort potentiel, durant leur mission, pour rencontrer le bon partenaire et des clients finaux demandeurs de technologie innovante, et en aval, pour assurer le suivi auprès des clients et préparer leur implantation.

———————————————————————————————————————

En savoir plus : UbiFrance Chine

Via ses sept bureaux à Pékin, Shanghai, Canton, Hong-Kong, Wuhan, Chengdu et Shenzhen, et avec près de 100 collaborateurs en Chine - dont une quinzaine dédiée aux problématiques environnementales - Ubifrance, l’Agence française pour le développement international des entreprises, est à côtés pour prospecter et vendre sur le marché numéro 1 de l’eau ! Pour contacter Ubifrance : cliquez ici.

———————————————————————————————————————

sofianeouffaBio express de l’auteur
Sofiane Ouffa est conseiller export au sein du bureau Ubifrance de Shanghai. Ses domaines de prédilection sont les infrastructures, les transport et l’industrie.

Sur le même thème : , , , , , ,

Vos réactions

La revue de l’innovation – 71 | Massolia News | 13.11.12 à 14.57

[...] Plus d’information [...]

Partagez, réagissez, complétez, polémiquez ! Avec respect...

 

terms de 38963 :
  • 12 : category Eau
  • 158 : post_tag qualité de l'eau
  • 172 : post_tag eaux usées
  • 277 : post_tag potabilisation de l'eau
  • 324 : post_tag Eau
  • 541 : category Home
  • 602 : post_tag Chine
  • 874 : post_tag ubifrance
  • 1298 : post_tag UbiFrance Chine

0,12,158,172,277,324,541,602,874,1298 select object_id,min(post_status), count(term_taxonomy_id) as nbr from wp_term_relationships,wp_posts where wp_posts.ID=object_id and object_id<>38963 and post_status='publish' and term_taxonomy_id in (0,12,158,172,277,324,541,602,874,1298) group by object_id order by nbr desc, post_modified desc res : id=37568 nbr=4 terms de 37568 :
  • 12 : category Eau
  • 158 : post_tag qualité de l'eau
  • 170 : post_tag assainissement
  • 172 : post_tag eaux usées
  • 324 : post_tag Eau
  • 1253 : post_tag PwC

id=31377 nbr=4 terms de 31377 :
  • 12 : category Eau
  • 172 : post_tag eaux usées
  • 242 : post_tag réseaux assainissement
  • 324 : post_tag Eau
  • 541 : category Home
  • 543 : category Brève
  • 845 : post_tag phytoépuration

id=41634 nbr=3 terms de 41634 :
  • 12 : category Eau
  • 158 : post_tag qualité de l'eau
  • 324 : post_tag Eau
  • 539 : category Vidéo
  • 1275 : post_tag Alsace
  • 1374 : post_tag WebTV Tour Alsace
  • 1375 : post_tag entreprises
  • 1379 : post_tag Lorraine

id=41621 nbr=3 terms de 41621 :
  • 12 : category Eau
  • 158 : post_tag qualité de l'eau
  • 324 : post_tag Eau
  • 539 : category Vidéo
  • 1374 : post_tag WebTV Tour Alsace
  • 1377 : post_tag laboratoire

id=42019 nbr=3 terms de 42019 :
  • 12 : category Eau
  • 158 : post_tag qualité de l'eau
  • 324 : post_tag Eau
  • 1374 : post_tag WebTV Tour Alsace
  • 1396 : post_tag mesure de l'eau

id=43723 nbr=3 terms de 43723 :
  • 12 : category Eau
  • 158 : post_tag qualité de l'eau
  • 324 : post_tag Eau
  • 678 : post_tag Suez environnement
  • 911 : post_tag Paris
  • 1293 : post_tag smart water
  • 1465 : post_tag réseaux

id=41129 nbr=3 terms de 41129 :
  • 15 : category Marché
  • 159 : post_tag recyclage
  • 324 : post_tag Eau
  • 438 : post_tag Déchets
  • 602 : post_tag Chine
  • 830 : post_tag recyclage de déchets
  • 859 : post_tag Air
  • 1298 : post_tag UbiFrance Chine

id=40297 nbr=3 terms de 40297 :
  • 10 : category Mobilités
  • 20 : post_tag véhicule électrique
  • 49 : post_tag voiture électrique
  • 602 : post_tag Chine
  • 743 : post_tag Renault
  • 874 : post_tag ubifrance
  • 937 : post_tag CEA
  • 979 : post_tag PSA
  • 1099 : post_tag mobilité électrique
  • 1298 : post_tag UbiFrance Chine
  • 1321 : post_tag Valeo

id=40227 nbr=3 terms de 40227 :
  • 8 : category Bâtiment
  • 76 : post_tag éco-construction
  • 87 : post_tag bâtiment durable
  • 577 : post_tag bâtiment basse consommation
  • 602 : post_tag Chine
  • 874 : post_tag ubifrance
  • 1298 : post_tag UbiFrance Chine
  • 1320 : post_tag Green Building

id=39839 nbr=3 terms de 39839 :
  • 12 : category Eau
  • 123 : category Tribune
  • 158 : post_tag qualité de l'eau
  • 324 : post_tag Eau
  • 735 : post_tag gestion de l'eau
  • 1285 : post_tag Espagne

Les partenaires cleantech sur GreenVivo.com

En direct de notre chaîne Smart City

11.10.16 | ABB mise sur l’électrique pour améliorer l’efficacité énergétique des bateaux

Toutes les vidéos

Agenda Cleantech

Pollutec 2016
Du 29 novembre au 2 décembre 2016 - Lyon