Samedi 7 décembre 2019

Guide du petit éolien

Télécharger le guide en PDF sur GreenVivo

2- Définir ses besoins

Pour choisir les caractéristiques techniques d’une installation, encore faut-il connaître avec précision ses besoins.

Il existe quatre types d’installations :

  • Site isolé

Ni l’éolienne, ni le bâtiment ne sont connectés au réseau. La production est soit consommée sur place, soit stockée dans des batteries. Ce type de montage permet d’électrifier un bâtiment très éloigné du réseau, mais impose une source alternative (groupe électrogène) en cas d’absencede vent prolongée.

  • Autoconsommation

L’éolienne alimente un bâtiment lui-même connecté au réseau, avec ou sans batteries. Un système de bascule automatique permute sur le réseau électrique dès que la puissance produite est insuffisante (c’est le délestage de puissance) ou que les batteries sont vides (sélection de source). N’injectant pas de courant sur le réseau, cette solution se contente d’une électronique simplifiée.

  • Autoconsommation avec revente de l’excédent de production

Dans ce cas, dès que la production excède la consommation, le surplus est vendu à un opérateur à un tarif variable selon la zone géographique (voir plus haut). L’installation injecte donc régulièrement du courant vers le réseau. Le courant vendu devant être de bonne qualité, c’est à dire respecter des contraintes précises de tension et de régularité même en cas de vent irrégulier, il convient d’installer un onduleur de bonne qualité. De plus, la présence d’un échange commercial oblige également à implanter un compteur d’injection pour mesurer avec certitude la quantité d’énergie vendue.

  • Revente de la totalité de la production

C’est le modèle des fermes éoliennes de grande puissance. Deux branchements sont alors réalisés. Le branchement « production », comporte deux compteurs d’énergie posés tête-bêche : un pour mesurer l’énergie vendue ; et un compteur de non-consommation permettant de contrôler l’absence de consommation. Le branchement « consommation » présente un compteur standard.

a. Connaître sa consommation

Résidence principale, secondaire, entreprise, nombre de personnes, taux d’occupation, puissance des appareils… de multiples critères influencent la consommation électrique. Pour les bâtiments existants, l’étude attentive de la facturation passée donne une idée relativement précise de la consommation à l’échelle du trimestre et parfois du mois. Attention. La consommation annuelle agrégée est rarement d’un grand secours car les variations au cours de l’année montrent généralement de grandes amplitudes. Il faut donc s’assurer que la saisonnalité des vents correspond à celle de la consommation. Pour les bâtiments en projet, quelques outils de simulation sont proposés sur le web, notamment par EDF. Une démarche indispensable. A titre d’exemple, la consommation annuelle moyenne d’un foyer français de quatre personne varie de 3 à 6 MWh selon la superficie de la maison, l’âge des enfants, la région, la catégorie socioprofessionnelle, etc. Certains estiment qu’un foyer économe pourrait vraisemblablement se contenter d’un seul MWh par an !

b. Connaître sa consommation

Le type d’installation et son dimensionnement dépendent très étroitement des objectifs du porteur de projet. ettons de côté les sites isolés pour lesquels la démarche est évidente. Certains rêvent de se désabonner d’EDF par défi. Les plus écolos se moquent de la rentabilité. D’autres visent un retour sur investissement rapide, quitte à y mettre le prix. Les plus raisonnables souhaitent alléger leur facture. Les plus ambitieux la réduire à néant grâce à leur production excédentaire. Des entrepreneurs valorisent la communication positive apportée par la présence visible d’une éolienne dans leur usine… Malheureusement, la réalisation simultanée de tous ces objectifs et dans l’état actuel des choses reste impossible. Un choix s’impose.

L’éolien de pompage

On trouve encore sur le marché des éoliennes multipales entièrement mécaniques et reliées à une pompe à eau. Elles permettent d’exploiter un puits trop éloigné d’une source de courant pour être équipé d’une pompe électrique. Très solides, les plus puissantes aspirent entre 500 et 1500 litres/heure et affichent une durée de vie de 50 ans.

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Cleantech Republic sur Twitter

 

Les fournisseurs cleantech sur GreenVivo.com

Et aussi notre chaîne Smart City sur Twitter