Samedi 7 décembre 2019

Guide du petit éolien

Télécharger le guide en PDF sur GreenVivo

3- Eléments techniques influençant le choix

a. Eléments généraux sur les performances

D’une manière générale, la plage de vent permettant de faire tourner une éolienne s’étend de 15 km/h à moins de 100 km/h. Au delà, un système de sécurité déclenche l’arrêt du rotor pour des raisons de sécurité. Pour un même emplacement, on génère de meilleures performances en plaçant l’éolienne le plus haut possible. En plaçant la nacelle à 25 mètres de hauteur au lieu de 12 mètres, la quantité supplémentaire de vent remboursera pratiquement toujours la pose d’un mat plus long. Encore faut-il être prêt à en passer par le permis de construire.

D’après RTE, sur l’année 2007, la productibilité mensuelle des installations éoliennes était variable, de 10% à 35% (énergie effectivement produite rapportée à l’énergie maximale théoriquement productible), pour une valeur moyenne sur l’année de 24%. En conséquence, pour du petit éolien, il ne faut généralement pas espérer une durée de production annuelle supérieure à 2000 heures. Autre calcul, une éolienne d’un kW produira chaque mois entre 70 et 255 kWh et sa production annuelle plafonnera à 2000 kWh.

Source RTE

Source RTE

Il convient à ce stade de définir plus précisément la notion de puissance pour une éolienne. Le chiffre généralement indiqué par le fabricant est la puissance nominale, c’est à dire celle pour laquelle son rendement est le plus élevé (énergie reçu / énergie récupérée). En effet, la puissance réellement fournie par l’éolienne dépend de la vitesse du vent.

La puissance maximale est appelée puissance crête. Une éolienne de 2 kW de puissance nominale peut ainsi produire 3 kW au maximum pendant une durée raisonnable. Attention donc à bien vérifier que la puissance indiquée est bien la puissance nominale, et non la puissance crête.

Par ailleurs, une erreur fréquente consiste à privilégier un modèle en fonction de ses performances à basse vitesse en espérant ainsi une production plus fréquente. Malheureusement, les vents inférieurs à 3 m/s (10,8 km/h) ne génèrent que très peu d’énergie. Les performances entre 5 et 15 m/s sont très discriminantes. Pour les « matheux » : dans sa phase ascendante, la puissance augmente avec le cube de la vitesse du vent…

corps5_ptiteolien_091113

Exemple de courbe de puissance d’une éolienne de 2 kW nominal en fonction de la vitesse du vent.

Télécharger le guide en PDF sur GreenVivo

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11

Cleantech Republic sur Twitter

 

Les fournisseurs cleantech sur GreenVivo.com

Et aussi notre chaîne Smart City sur Twitter